Rafael Nadal, qui participait à une 51e finale en carrière dans un tournoi de la série Masters 1000, était confronté à un Russe de 23 ans qui disputait son premier match de championnat à ce niveau-ci.

Coupe Rogers: Nadal remporte aisément la finale à Montréal

MONTRÉAL — Rafael Nadal a peut-être trouvé la fontaine de Jouvence.

Nadal a aisément remporté un choc des générations contre Daniil Medvedev 6-3, 6-0 en finale de la Coupe Rogers de Montréal, dimanche, s'adjugeant du même coup son cinquième titre en carrière au Canada.

Le tennisman âgé de 33 ans, qui participait à une 51e finale en carrière dans un tournoi de la série Masters 1000, était confronté à un Russe de 23 ans qui disputait son premier match de championnat à ce niveau-ci. Ça ne l'a toutefois pas empêché de prendre son jeune adversaire au sérieux.

«Vous savez, dans ce sport les choses changent très rapidement, a d'abord évoqué Nadal. Dans les tournois Masters 1000, tous les matchs sont difficiles. Même ici, alors que je menais 6-3, 4-0 — oui, j'avais l'avantage —, je ne pouvais pas lever le pied. C'est pour cette raison que je connais autant de succès; je respecte la situation et chacun de mes adversaires.»

L'Espagnol a mis un point d'exclamation à sa semaine de travail dans la métropole en blanchissant Medvedev en deuxième manche, lorsque ce dernier a expédié son retour à l'extérieur des limites du terrain. Il a scellé l'issue de la rencontre en une heure et 10 minutes, avant de lever les bras vers le ciel, comme il le fait après chacune de ses victoires.

Nadal a du même coup défendu avec succès son titre acquis l'an dernier à la Coupe Rogers de Toronto — une première pour lui en carrière sur le dur. De plus, il s'est approché à un seul titre du record de six au Canada, qui appartient au Tchèque Ivan Lendl.

«Rafa» a également décroché son 20e titre de la série Masters 1000 sur le dur, et son 35e titre au total à ce niveau en carrière — il est le meneur de tous les temps à ce chapitre, avec deux de plus que le Serbe Novak Djokovic, absent ce week-end à Montréal.

Pour sa part, Medvedev a perdu une deuxième finale en autant de semaines, après s'être incliné devant l'Australien Nick Kyrgios le week-end dernier à l'Omnium Citi de Washington. La neuvième raquette mondiale devra donc patienter au moins jusqu'à la semaine prochaine avant d'obtenir son premier titre de la série Masters 1000.

Malgré sa défaite, Medvedev pourra se consoler. Lors de la publication de la mise à jour des classements de l'ATP lundi, il se hissera au huitième rang mondial et deviendra du même coup le meilleur tennisman russe.

«Honnêtement, je pense que c'est la meilleure semaine de ma carrière, a déclaré Medvedev. Mon niveau de jeu dans chacun des matchs ici était magnifique. Bien sûr, j'aurais voulu faire mieux aujourd'hui, mais ça arrive. Je vais gagner de l'expérience dans ce genre de match et je vais faire mieux la prochaine fois.»

Il s'agissait du premier duel entre les deux joueurs en carrière. Et même s'il avait assuré la veille être prêt pour un duel contre un membre du «Big Three», force est d'admettre qu'il n'en était rien.

«Chaque joueur du "Big Three" est différent. Évidemment, ils ont tous des coups que n'importe lequel d'entre nous n'a pas. C'est difficile d'affronter "Rafa", et j'espérais réduire son temps de réaction afin qu'il ne puisse exploiter son arsenal. Ç'a fonctionné au départ, mais ensuite j'ai complètement perdu le rythme. Et il en a profité pour dicter l'allure de la rencontre.»

Après le match, les organisateurs ont annoncé que 223 016 spectateurs avaient assisté à la Coupe Rogers de Montréal, un nouveau record.

Nadal se retire de Cincinnati

Le début de match a été chaudement disputé, Medvedev poussant le premier jeu à égalité. Nadal, en vétéran, n'a toutefois pas bronché et a rapidement ouvert la marque.

«Il a bien joué le premier jeu, a reconnu Nadal. Les échanges étaient très longs, et je voulais simplement commencer le match du bon pied. J'ai bien joué — malgré les balles de bris que je lui ai offertes —, et après ça j'ai carrément joué mon meilleur match de la semaine.»

Le Majorquin a ensuite adopté une approche plus agressive, lui procurant deux balles de bris au quatrième jeu. Il a converti sa deuxième, à la suite d'une double faute du Russe, avant de sceller l'issue de la première manche quelques minutes plus tard avec un passing spectaculaire. C'était la première fois cette semaine que Medvedev perdait une manche.

Le rouleau compresseur espagnol a poursuivi sa lancée en deuxième manche.

«J'étais prêt à l'affronter, mais je n'ai tout simplement pas été en mesure d'offrir ma pleine mesure, a confié Medvedev. 'Rafa' était tout simplement incroyable aujourd'hui.»

Medvedev se dirigera maintenant vers le Masters de Cincinnati — le dernier tournoi préparatoire avant les Internationaux des États-Unis —, mais pas Nadal. Dans la portion espagnole de sa conférence de presse d'après-match, Nadal a confirmé qu'il se retirait du tournoi.

«Je dois me retirer du tournoi afin de prendre soin de mon corps, surtout si je souhaite participer aux Internationaux des États-Unis dans deux semaines», a-t-il expliqué à un journaliste en espagnol.

Un peu plus tôt dimanche, l'Espagnol Marcel Granollers et l'Argentin Horacio Zeballos ont remporté le titre du double masculin en disposant des Hollandais Robin Haase et Wesley Koolhof en deux manches de 7-5, après une heure et 20 minutes de jeu.