Rafael Nadal célèbre après avoir défait Fabio Fognini, l’une de ses rares bêtes noires sur le circuit de l’ATP. Grâce à sa victoire, il sera du carré d’as à la Coupe Rogers de Montréal.

Coupe Rogers: Nadal atteint le carré d’as

MONTRÉAL — Rafael Nadal est difficilement venu à bout de l’une de ses — rares — bêtes noires sur le circuit de l’ATP, Fabio Fognini, en trois manches de 2-6, 6-1 et 6-2 en quarts de finale de la Coupe Rogers, vendredi soir au stade IGA.

L’Espagnol peut donc toujours espérer défendre un premier titre en carrière sur le dur avec succès, après avoir été sacré champion l’an dernier à la Coupe Rogers de Toronto. Il a aussi triomphé au Canada en 2005, 2008 et 2013.

Nadal en a profité pour signer sa 380e victoire en carrière dans un tournoi de la série Masters 1000, soit deux de plus que son plus proche poursuivant à ce chapitre dans l’histoire, Roger Federer. Ce dernier n’a pas participé à la Coupe Rogers de Montréal, préférant se reposer en prévision du Masters de Cincinnati la semaine prochaine.

Nadal, qui dispute un premier tournoi depuis Wimbledon, affrontera en demi-finale samedi le vainqueur du duel de fin de soirée entre son compatriote Roberto Bautista Agut et le Français Gaël Monfils, un match suspendu à cause du mauvais temps. 

Même s’il présente une fiche appréciable de 12-4 en carrière et qu’il a remporté sept de ses neuf derniers matchs contre Fognini, le numéro 2 mondial a connu son lot d’ennuis contre lui au fil des ans.

D’ailleurs, avant ce match, le Majorquin et le vétéran âgé de 32 ans s’étaient affrontés au Masters de Monte-Carlo en avril. Fognini l’avait alors surpris, en route vers la conquête de son premier titre de la série Masters 1000 en carrière. Nadal a donc obtenu sa revanche, même si ç’a été — encore — difficile.

Nadal, le magicien

Fognini a donné le ton à la rencontre, en brisant le champion en titre du volet masculin de la Coupe Rogers dès le troisième jeu, avant de le refaire deux jeux plus tard. Nadal, visiblement pas dans son assiette, a d’ailleurs concédé la première manche en 39 petites minutes.

Il ne fallait toutefois pas compter le favori du tournoi pour battu. À ce titre, Nadal a servi la même médecine à son adversaire en deuxième manche. Il a brisé Fognini lors des deuxième et sixième jeux avant de s’adjuger le set en 36 minutes.

“Rafa” en a même profité pour offrir une pièce de jeu d’anthologie au cinquième jeu. Après avoir retourné un lob en réussissant un coup spectaculaire entre les jambes, dos au jeu, il a effectué deux courses à fond de train pour garder l’échange en vie. Fognini a cependant mis un terme à ses espoirs de remporter le point en déposant un amorti bien synchronisé. Ça n’a toutefois pas été suffisant pour freiner le rouleau compresseur espagnol.

Le gaucher a brisé d’entrée de jeu son rival au troisième set, avant de lui soutirer de nouveau son service lors du cinquième jeu pour prendre les commandes 4-1. Entre-temps, l’Italien a demandé l’intervention du thérapeute pour lui faire un bandage à la cheville droite.

Fognini n’a plus été le même par la suite, pavant la voie à la victoire de Nadal en une heure et 57 minutes de jeu.

+

KHACHANOV ET MEDVEDEZ ONT RENDEZ-VOUS EN DEMI-FINALES

MONTRÉAL — Les amateurs de tennis auront droit à un duel entièrement russe en demi-finales de la Coupe Rogers de Montréal.

Karen Khachanov, qui a évincé Félix Auger-Aliassime la veille, a poursuivi sur sa lancée en disposant du champion de la Coupe Rogers à Montréal en 2017 Alexander Zverev en deux manches de 6-3, vendredi après-midi.

Le Russe a ainsi fait fi du parti pris de la foule montréalaise pour l’Allemand - pour des raisons évidentes - pour mettre la table à un match du carré d’as contre son compatriote, Daniil Medvedev. Khachanov, qui fait partie de la nouvelle génération de tennismen surdoués à 23 ans, n’a toujours pas remporté de titre en 2019.

La patience de Zverev a été mise à rude épreuve pendant le match. La septième raquette mondiale a d’ailleurs conclu la rencontre avec un impressionnant total de huit doubles fautes, contre aucune pour le no 9. Il a également été brisé à cinq reprises, et n’a pu convertir la moindre des deux balles de bris contre Khachanov.

Tout ça a culminé avec son accès de colère pendant le neuvième jeu de la première manche.

Alors qu’il était au service et tirait de l’arrière 3-5, l’Allemand s’est rapidement retrouvé en déficit 15-40 à la suite d’une double faute. Il a alors fracassé sa raquette contre le sol, avant de sauter dessus à pieds joints pour l’anéantir. Zverev l’a ensuite offerte à un jeune spectateur en bordure du court.

Cet incident a semblé rallier la foule derrière Khachanov, contrairement à la veille lors de son match contre le Québécois.

«Hier, ce n’était pas très bon, mais aujourd’hui c’était mieux», a d’ailleurs dit Khachanov en entrevue d’après-match sur le court, en référence au comportement de la foule à son égard.

Medvedev le premier

Un peu plus tôt en après-midi, Medvedev a été le premier joueur à accéder au carré d’as après avoir signé une victoire expéditive de 6-3, 6-1 en seulement 56 minutes contre la deuxième tête de série Dominic Thiem.

«Je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi facile, bien sûr, a dit Medvedev dans un très bon français. Je suis très content d’avoir joué à ce niveau-là, car ça m’a rendu la tâche très facile, sans compter que j’ai préservé beaucoup d’énergie. J’ai aussi gagné en confiance, donc je suis très content.»

Medvedev, le neuvième joueur mondial, convoite un deuxième titre cette saison sur le circuit de l’ATP, après avoir conquis celui de l’Omnium de Sofia, en Bulgarie, le 10 février.

Pour sa part, Thiem connaissait jusqu’ici une séquence de six matchs sans défaite, au cours de laquelle il a notamment remporté l’Omnium Generali à Kitzbühel la semaine dernière.

L’Autrichien âgé de 25 ans a ainsi encaissé sa première défaite en trois affrontements contre Medvedev en carrière. Après la rencontre, il a justifié sa baisse de régime par la fatigue accumulée.

«Avec tous les voyages et le peu de temps pour faire la transition, avec aussi deux matchs difficiles hier et il y a deux jours, je pense que les batteries étaient à plat aujourd’hui, a confié Thiem. Je n’étais pas à 100 %. Cela ne suffisait pas pour un quart de finale dans un Masters 1000, surtout contre un joueur comme Daniil qui est en pleine forme et qui joue très bien en ce moment.» La Presse canadienne

+

ANDY MURRAY À CINCINNATI LA SEMAINE PROCHAINE

WASHINGTON — L’Ecossais Andy Murray a assuré vendredi qu’il allait effectuer son retour en simple la semaine prochaine au Master 1000 de Cincinnati, sept mois après son opération de la hanche droite. L’ex-numéro 1 mondial, aujourd’hui 222e au classement ATP, a posté une photo de lui sur son compte Facebook, légendée «Ce sentiment quand vous acceptez une invitation pour Cinci...». S’il a rejoué en double mi-juin, Murray n’a plus disputé de match en simple depuis l’Open d’Australie en janvier. AP