Vasek Pospisil et Félix Auger-Aliassime ont perdu face aux Français Jérémy Chardy et Fabrice Martin.

Coupe Rogers: Auger-Aliassime s'incline en double avec Pospisil

MONTRÉAL — Même s'il a subi la défaite à son premier match en carrière sur le court central du stade IGA, Félix Auger-Aliassime avait le sourire facile après la rencontre.

Auger-Aliassime a brisé la glace à la Coupe Rogers en s'inclinant en compagnie de son compatriote Vasek Pospisil, lundi, dans un match de premier tour en double. Ils ont perdu 7-6 (7), 7-5 face aux Français Jérémy Chardy et Fabrice Martin.

Il s'agissait pour Auger-Aliassime d'un premier match en carrière au volet montréalais de la Coupe Rogers. Il avait raté l'édition 2017 en raison d'une blessure. L'an dernier à Toronto, il a atteint le deuxième tour avant de s'incliner face au Russe Daniil Medvedev.

Le match de double représentait une occasion pour Auger-Aliassime de chasser les papillons avant son entrée en simple, mardi.

«J'étais plutôt content, excité de partager le court avec Vasek et jouer dans un stade presque plein, a dit Auger-Aliassime, 21e raquette mondiale en simple. D'une façon, c'est bien d'avoir pris mes repères sur le court. Pour tous les joueurs, c'est important de s'échauffer ou jouer un match sur le central avant le simple. Ça, c'est fait et c'est une bonne chose.»

Auger-Aliassime, qui célébrera son 19e anniversaire de naissance jeudi, retrouvera maintenant un adversaire familier de l'autre côté du filet, alors qu'il sera opposé à Pospisil au premier tour en simple. Les deux se sont affrontés deux fois jusqu'ici en carrière, incluant le mois dernier à Wimbledon. Chaque fois, Auger-Aliassime s'est imposé.

L'expérience sera peut-être un peu particulière pour Auger-Aliassime. Assis aux côtés de Pospisil après leur défaite lundi, le Québécois a raconté comment la victoire du Britanno-Colombien contre Tomas Berdych au troisième tour à la Coupe Rogers en 2013 l'avait marqué, ainsi que la demi-finale toute Canadienne entre Pospisil et Milos Raonic quelques jours plus tard.

«Voir deux Canadiens en demi-finales d'un Masters, c'est certain que dans votre tête, vous vous dites 'pourquoi pas moi, pourquoi pas mon ami assis à côté'. C'est certain que c'était très positif», a admis Auger-Aliassime, qui venait de célébrer son 13e anniversaire de naissance quelques jours plus tôt.

«C'était un peu un rêve. Ça ne semblait pas encore atteignable parce que j'étais très jeune, avait-il dit un peu auparavant. Les années sont passées et c'est devenu un rêve de plus en plus atteignable, mais en 2013, ça semblait encore un peu loin.»

Face au duo Chardy-Martin, qui a gagné deux tournois cette saison, Auger-Aliassime et Pospisil ont offert une belle opposition à leur première sortie officielle ensemble. Les deux équipes se sont échangé un bris en première manche, puis la paire française a fermé les livres à sa deuxième occasion au bris d'égalité.

Pospisil a reçu des traitements au dos entre les deux manches, mais le duo canadien a continué à bien paraître.

Avec une occasion de mettre de la pression à 5-5 et 15-30 sur le service de Chardy, Auger-Aliassime a demandé à la foule de faire du bruit après une belle volée de Pospisil. Les Français ont toutefois vite fermé la porte. Auger-Aliassime a ensuite été victime d'un bris sur le jeu suivant, ce qui a permis à Chardy et Martin de l'emporter.

Raonic efficace

Milos Raonic n'a pas raté son entrée en scène à la Coupe Rogers. En lever de rideau du tournoi sur le court central, le Canadien s'est imposé en deux manches identiques de 6-4 face au Français Lucas Pouille.

Pour sa part, le Torontois Brayden Schnur a subi un revers de 6-1, 6-2 face à l'Américain Tommy Paul sur le court Banque nationale.

Raonic, 17e tête de série, a paru très à l'aise, totalisant 16 as au fil d'un match qui a duré 1h12. Il a converti deux de ses cinq balles de bris tandis qu'il n'en a concédées aucune à son adversaire.

Au tour suivant, Raonic sera confronté au vainqueur du duel entre Auger-Aliassime et Pospisil.

«Quand j'ai commencé sur le circuit, c'était rare, a mentionné Raonic au sujet des matchs entre Canadiens. J'ai joué contre Vasek ici en demi-finales. Mais maintenant, nous sommes six sur le circuit, et cette semaine, nous sommes tous les six dans le tableau principal. Cela devait arriver? C'est bien plus probable qu'autrefois. C'est comme ça. J'aurais préféré que nous soyons mieux répartis. Ils vont jouer au premier tour, nous verrons qui sortira. C'est dommage que cela arrive justement ici.»

Dans les autres matchs en après-midi, le Français Jo-Wilfried Tsonga s'est incliné 6-2, 6-2 face à l'Allemand Jan-Lennard Struff, tandis que le Suisse Stanislas Wawrinka a vaincu le Bulgare Grigor Dimitrov 6-4, 6-4.

L'Espagnol Roberto Bautista Agut, 10e tête de série, et le Géorgien Nikoloz Basilashvili, 13e, ont aussi franchi le premier tour.