Yordan Alvarez et Yuli Gurriel célébrant la victoire des Astros.

Correa et Alvarez mènent les Astros à la victoire contre les Nationals

WASHINGTON — Les frappeurs des Astros ont sorti les gros canons en claquant trois circuits de deux points et Gerrit Cole a muselé les frappeurs des Nationals pour conduire les Astros de Houston vers un gain de 7-1 contre la formation de Washington, dimanche soir, lors du cinquième affrontement de la Série mondiale.

Après avoir très mal paru lors des deux premiers duels de la série, les Astros ont signé trois victoires d’affilée et reviendront à Houston avec une avance de 3-2. Les deux équipes s’affronteront de nouveau mardi soir au Minute Maid Park.

Yordan Alvarez, qui avait été inséré dans la formation de Houston avant la rencontre, a fait ses preuves en donnant le ton avec une claque de deux points en deuxième manche. Carlos Correa a imité son coéquipier deux manches plus tard en cognant son premier circuit de la Série mondiale et George Springer a mis le match hors de portée en en rajoutant en début de neuvième.

Après avoir signé un gain en Série mondiale, Cole a effectué retour en force au monticule du côté des Astros. En sept manches, le partant des visiteurs a limité les frappeurs des Nationals à un point en trois coups sûrs et deux buts sur balle. Il a en plus retiré neuf joueurs sur des prises. Il a limité les dégâts en début de rencontre après avoir accordé deux simples en deuxième et a effectué quatre retraits au bâton entre la quatrième et la sixième manche.

En l’absence de Max Scherzer, les Nationals ont confié le monticule à Joe Ross, qui a accordé quatre points, cinq coups sûrs et deux buts sur balles en cinq manches de travail.

Yuli Gurriel a poussé Springer au marbre en huitième en frappant un simple en direction du champ centre pour permettre aux Astros de creuser l’écart 5-1. Il s’agissait de son septième coup sûr depuis le début de la Série mondiale et de son quatrième point produit.

Les Astros ont profité des ennuis de Daniel Hudson dans les deux dernières manches. Le releveur des Nationals a concédé trois points en quatre coups sûrs et un but sur balles.

Juan Soto a marqué le seul point des Nationals grâce à un circuit en solo en septième manche.

Les esprits se sont échauffés du côté des Nationals après que l’arbitre au marbre, Lance Barksdale, ait mal jugé une balle qui aurait dû être la troisième prise de Correa, avant qu’il ne frappe son circuit en quatrième manche. Martinez a par la suite explosé en septième manche lorsque Victor Robles a été retiré à la suite d’une troisième prise sur décision qui laissait à désirer, alors qu’il y avait un coureur sur les sentiers.

Scherzer a dû s’absenter en raison de vives douleurs au cou. Martinez a expliqué avant la rencontre que celui qui devait être le lanceur partant avait ressenti quelques spasmes au cou et au trapèze du côté droit, samedi, et qu’au réveil dimanche, la douleur s’était amplifiée.

Les Astros pourraient mettre la main sur un deuxième titre en trois ans devant leurs partisans mardi. Au monticule, ils feront confiance à Justin Verlander. Aussi bon soit-il, l’as lanceur présente un dossier de 0-5 en Série mondiale.

Il se mesurera à Stephen Strasburg, qui connaît présentement ses meilleurs moments de la saison.