Construction: 492 millions $ en chèques de vacances

MONTRÉAL - Quelque 170 000 chèques de vacances arriveront bientôt entre les mains des ouvriers de la construction du Québec, qui ont été occupés plus que jamais en 2019.

La Commission de la construction du Québec versera précisément 169 748 chèques, totalisant 492,3 millions $ pour ces «paies de vacances», fait-elle savoir jeudi.

Il s’agit d’une hausse d’environ 10 pour cent par rapport aux 447,9 millions $ versés l’année précédente.

Il faut dire que l’industrie de la construction au Québec connaît une activité soutenue depuis quelques années déjà.

La Commission de la construction souligne qu’en 2019, le nombre d’heures de travail enregistrées avait crû de 9 pour cent par rapport à 2018, pour atteindre 177,2 millions d’heures. Il s’agit du «plus haut volume jamais enregistré», souligne la CCQ.

Les vacances de la construction sont prévues à dates fixes dans les conventions collectives qui sont négociées entre les associations patronales et syndicales. Cette année, elles auront lieu du 19 juillet au 3 août.

L’importance de ces vacances dépasse le strict cadre de la construction, puisque l’industrie génère 249 000 emplois indirects, a-t-on souligné au ministère du Travail et de l’Emploi.

Les sommes versées aux travailleurs de l’industrie proviennent des employeurs qui, chaque mois, versent à la Commission de la construction les indemnités de vacances et des jours fériés qui sont prévues dans les conventions collectives.

Par régions

Fait étonnant: quand on classe ces chèques en fonction du domicile du destinataire, ce n’est pas sur l’île de Montréal que le plus grand nombre de chèques est émis, ni que le montant de ces chèques est le plus élevé. Loin de là. L’île de Montréal arrive même au quatrième rang, malgré l’importance de sa population.

Ainsi, c’est dans la région de Laval-Laurentides-Lanaudière que le plus grand nombre de chèques est émis, soit 44 977 chèques pour une somme de 134,5 millions $.

Suivent la Montérégie avec 109 millions $, Québec avec 85 millions $, l’île de Montréal avec 42,6 millions $ et Mauricie-Bois-Francs avec 31,6 millions $.