Si on a un coup de soleil et qu'on est souffrant ou inconfortable, on recommande de boire beaucoup parce que ça peut amener une déshydratation.

Comment combattre coups de soleil et piqûres d'insectes?

MONTRÉAL — Qu'il s'agisse de piqûres d'insectes ou de coups de soleil, le mot d'ordre est le même : prévention, prévention, prévention.

Mais comment réagir une fois que le mal est fait?

La Presse canadienne a demandé ses conseils au docteur Joël Claveau, qui est dermatologue au CHU de Québec.

Comment soulage-t-on la douleur d'un coup de soleil?

Si on a un coup de soleil et qu'on est souffrant ou inconfortable, on recommande de boire beaucoup parce que ça peut amener une déshydratation. On recommande de prendre des douches pas trop chaudes, plutôt froides, et d'appliquer des compresses et une bonne crème hydratante.

Il y a plusieurs produits sur le marché pour enlever la douleur à base de «caines», les Solarcaine de ce monde. Les dermatologues ne sont pas très fervents de ça parce qu'on a vu des gens qui deviennent allergiques à ces produits-là. Les «caines», qui sont les mêmes produits qu'on utilise pour faire des anesthésies locales, sont reconnus pour donner des allergies quand on les applique sur la peau, encore plus si ce sont des peaux abîmées.

On peut prendre des acétaminophènes et parfois même des anti-inflammatoires pour calmer la douleur. Mais un coup de soleil, si on veut prévenir le cancer, malheureusement il est trop tard. La prévention est la plus importante.

Que pensez-vous de l'aloès?

Quand on a fait des tests pour savoir si ça donnait des allergies contact, l'aloès était quand même assez sécuritaire. L'aloès a comme un effet pour apaiser la peau, ça calme. C'est connu pour avoir des propriétés anti-inflammatoires, mais ce n'est pas aussi puissant que les stéroïdes, par exemple.

Et évidemment, toujours utiliser un écran solaire.

On se fie un peu trop aux écrans solaires et on les utilise mal. Les gens oublient que la crème solaire est un complément. C'est un complément à garder nos vêtements, notre chapeau, notre casquette, à aller à l'ombre... La crème n'est pas un bouclier complet.

On réapplique en bonne quantité une ou deux fois dans la journée. Je ne suis pas un gros fervent de l'appliquer aux deux heures parce que ce n'est pas toujours pratique. Je préfère dire qu'on en applique bien le matin en partant, on n'oublie pas la nuque et les oreilles, sous les yeux souvent c'est une place qui brûle, et réappliquer une ou deux fois dans la journée. Et bien sûr si on se baigne.

Et j'adore les vêtements anti-UV.

Parlons maintenant des piqûres d'insectes.

En prévention, on utilise des produits à base de DEET.

Les gens sont parfois craintifs face à ces produits chimiques qui ont eu mauvaise presse, mais qui sont quand même sécuritaires. Quand on utilise ces produits-là dans des zones stratégiques, comme la nuque et les chevilles, ce ne sont pas des absorptions systémiques. On parle de petites quantités qu'on utilise. Les produits à base de citronnelle sont un peu moins efficaces.

Comment peut-on soulager la démangeaison?

Une fois que la piqûre d'insecte est apparue, si les gens ont un stéroïde topique faible qui est offert en vente libre, une petite hydrocortisone par exemple, on peut appliquer ça et ça va calmer l'inflammation assez rapidement.

Je préfère les compresses d'eau froide à la glace. La glace appliquée directement sur la peau peut donner de la vasoconstriction et endommager la peau. C'est un peu violent.

Note : Les propos du docteur Claveau ont été abrégés à des fins de concision et de compréhension.