Bombardier a obtenu une part (2,85 milliards $US) du contrat décoché par un consortium pour construire deux lignes de monorail en Égypte.

Bombardier Transport obtient un contrat de monorail de 2,85 G$US en Égypte

MONTRÉAL — Un consortium auquel participe notamment le spécialiste du matériel roulant Bombardier Transport a annoncé lundi avoir décroché un contrat totalisant 4,5 milliards $US pour la construction de deux lignes de monorail en Égypte, ainsi que leur exploitation et leur maintenance pendant 30 années.

La portion du contrat revenant à Bombardier Transport est évaluée à 2,85 milliards $US. Les autres partenaires du consortium sont Orascom Construction, dont la part dans le contrat atteint près de 900 millions $US, ainsi que des entrepreneurs arabes.

L'entente conclue avec l'autorité nationale des tunnels du Caire (NATC) est assujettie à l'apposition de certaines signatures finales sur des documents complémentaires, a précisé lundi Bombardier Transport dans un communiqué.

En vertu du contrat, Bombardier sera responsable de la conception, de la fourniture et de l'installation de l'équipement électrique et mécanique pour deux lignes, incluant 70 trains de quatre voitures Innovia Monorail 300, pour un total de 280 voitures. Bombardier s'occupera aussi, entre autres choses, de la technologie de signalisation et de contrôle de trains automatiques, d'un centre de contrôle d'opérations et des systèmes de communications.

Les deux nouvelles lignes de la région métropolitaine du Caire, qui s'étendront sur 54 kilomètres dans un cas et 42 kilomètres dans l'autre, transporteront environ 45 000 passagers par heure dans chaque direction, lorsqu'elles auront atteint leur pleine capacité.

Le système Innovia Monorail 300 de Bombardier est déjà utilisé à Sao Paulo, au Brésil, depuis 2014, et des projets sont actuellement en construction à Bangkok, en Thaïlande, et à Wuhu, en Chine.