Félix Auger-Aliassime s’est qualifié pour la demi-finale de l’Omnium de Miami grâce à sa victoire en deux manches de 7-6 (7-3) et 6-2 face au Croate Borna Coric, 11e tête de série du tournoi.

Auger-Aliassime passe en demi-finale à Miami

MIAMI — Le Québécois Félix Auger-Aliassime a atteint les demi-finales à l’Omnium de Miami, mercredi, l’emportant 7-6 (3) et 6-2 devant le Croate Borna Coric, 11e tête de série.

L’athlète natif de L’Ancienne-Lorette a eu le dessus 3-1 pour les bris et 8-7 pour les as, à son premier match contre Boric en carrière.

Au deuxième set, il a réussi deux bris et a gagné le sixième jeu à zéro au service, prenant les devants 5-1.

Auger-Aliassime a triomphé à sa première balle de match, quand le Croate a envoyé un retour dans le filet.

Sa fiche contre des joueurs du top 20 est maintenant 5-0, rien de moins.

«Disputer une demi-finale d'un Masters 1000, c'est un rêve d'enfant, c'est le résultat d'un travail acharné depuis tout petit. Je pense que je ne réalise pas encore, j'essaye de ne pas devenir trop émotif parce qu'il reste encore des matchs à jouer, mais c'est sûr que c'est des moments incroyables», a-t-il avoué.

Auger-Aliassime, 57e au monde, affrontera en demi-finale le champion en titre John Isner, septième tête de série.

Le Québécois est le plus jeune demi-finaliste de l’histoire à Miami, où le tournoi existe depuis 35 ans.

Depuis la fin de février, il a atteint la finale à Rio et a signé un premier gain face à un joueur du top 10, Stefanos Tsitsipas, à Indian Wells.

Lundi, le tennisman de 18 ans deviendra le premier joueur né dans les années 2000 à atteindre le top 50. Il devrait se classer un peu plus haut que 35e.

Auger-Aliassime en est maintenant à sept gains d’affilée.

Il n’a jamais affronté Isner, un géant de six pieds 10 qui a battu l’Espagnol Roberto Bautista Agut, 7-6 (1), 7-6 (5).

Jeudi, à 15h au plus tôt, Denis Shapovalov, l’autre jeune vedette montante du tennis canadien, affrontera l’Américain Frances Tiafoe en quarts de finale.

Victoire de Federer

Roger Federer, quatrième tête de série, s’est quant à lui qualifié pour les quarts de finale mercredi, grâce à une victoire facile de 6-4, 6-2 contre le Russe Daniil Medvedev, classé 13e. Il y est parvenu en seulement 61 minutes et en ne commettant que huit erreurs directes.

À l’origine, le duel devait être présenté mardi, mais a été repoussé d’une journée à cause de la pluie.

Ainsi, pour signer un quatrième triomphe en carrière à Miami, Federer devra accumuler quatre victoires dans un intervalle de cinq jours. Son prochain match le verra se mesurer au Sud-Africain Kevin Anderson, sixième tête de série, jeudi.

«Je me sens vraiment bien, a affirmé Federer. Je peux me dire très satisfait du match d’aujourd’hui et j’espère que ça m’apportera un peu de confiance demain [jeudi].»

Federer et Medvedev se sont partagé les huit premiers jeux de leur match avant que l’allure ne change brusquement. Federer a brisé le service de Medvedev pour se donner une avance de 5-4 au premier set, a surmonté trois balles de bris avant de boucler la première manche, et inscrit un autre bris pour entamer le deuxième set. Le reste ne fut qu’une formalité.

«Lorsque vous voulez vous rendre loin dans des tournois, il vous faut, parfois, ces séquences de 15 minutes qui tournent en votre faveur et qui vous permettent de distancer (l’adversaire) au tableau de pointage», a déclaré Federer en faisant allusion aux deux derniers jeux du set initial.

«La marge est très mince et quelquefois, vous avez besoin d’aide de votre adversaire.»

Halep l’emporte

Chez les dames, la Roumaine Simona Halep, deuxième tête de série, a également fini son match avec aplomb mercredi. Et un retour au premier rang du classement mondial pourrait s’avérer sa récompense.

Halep a remporté les six derniers jeux pour éliminer la Chinoise Qiang Wang, 18e tête de série, 6-4, 7-5 en quarts de finale. Elle redeviendra numéro un mondiale si elle gagne son duel de demi-finale contre Karolina Pliskova, cinquième tête de série, ou Marketa Vondrousova, une joueuse non classée.

«Je viens tout juste d’apprendre de mon entraîneur que j’ai besoin d’un match de plus pour de nouveau être numéro un, a déclaré Halep. C’est quelque chose à quoi je pense et je suis heureuse d’être une fois de plus dans cette position.»

Halep a occupé le sommet du classement en deux occasions déjà depuis le début de sa carrière, incluant pendant une bonne partie de 2018. Elle a été supplantée par la Japonaise Naomi Osaka en janvier, et elle ne croyait pas avoir une chance de la reprendre aussi rapidement. «Ça représenterait beaucoup pour moi.»  Avec AFP

LIRE AUSSI : Le tennis, une histoire de famille chez les Auger-Aliassime