Les techniciens en explosifs de la Sûreté du Québec interviennent au Madrid, à Saint-Léonard-d'Aston.

Appel au colis suspect au Madrid: menace non fondée, conclut la Sûreté du Québec

SAINT-LÉONARD-D'ASTON — Le Madrid a été évacué, mardi après-midi, après que le passager d’un autocar immobilisé à cette halte routière bien connue de l’autoroute 20, située à la hauteur de Saint-Léonard-d’Aston, ait contacté les services d’urgence leur signalant avoir reçu un appel concernant un colis suspect. Une menace qui s’avère finalement non fondée, conclut la Sûreté du Québec.

Une vaste opération policière a été déployée suite à l’appel du passager, vers 13 h 30. Les techniciens en explosifs et un maître-chien de la Sûreté du Québec se sont rendus sur place. Après quelques heures et une fouille exhaustive des lieux, les policiers ont donc conclu qu’il s’agissait d’une alerte non fondée.

Une enquête est en cours pour tenter de trouver la personne à l’origine de l’appel. Celui-ci s’expose à des accusations de méfait public et de menaces, selon Hélène Nepton, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Le Madrid a été fermé pendant plusieurs heures avant de rouvrir vers 18 h. Quant à la soixantaine de passagers de l’autocar, ils doivent répondre aux questions des policiers avant que celui-ci soit autorisé à quitter les lieux.