Le fondeur Alex Harvey
Le fondeur Alex Harvey

Alex Harvey et Marie-Hélène Prémont au Temple de la renommée des sports québécois

À la retraite depuis à peine un an, Alex Harvey a déjà sa place dans l’histoire. Le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges fait partie de la cohorte 2020 des personnalités qui feront leur entrée au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec.

Harvey y sera accompagnée par Marie-Hélène Prémont (vélo de montagne), une autre athlète olympique de pointe de la région de Québec. Lucian Bute (boxe), Guy Carbonneau (hockey), Caroline Ouellette (hockey) ainsi que les bâtisseurs Sonia Denoncourt (soccer) et Tom Quinn (multisports) font également partie de ceux qui deviendront des immortels du sport québécois.

Harvey avait réussi sa sortie de piste à l’hiver 2019, où une foule généreuse l’avait acclamé sur les Plaines d’Abraham à l’occasion de la Coupe du monde de ski de fond. Il s’était même offert une deuxième place émotive à l’épreuve de 15 km classique en départ groupé.

Mais en l’invitant à rejoindre le Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec, c’est l’ensemble de sa carrière que l’on veut souligner. Comme ses cinq médailles, dont deux d’or, aux Championnats mondiaux de ski de fond, ses huit victoires et sa trentaine de podiums sur le circuit de la Coupe du monde, ses sept «top 10» obtenus aux Jeux olympiques. Il y avait terminé deux fois en quatrième place, à un pied de la tribune d’honneur.

Originaire de Château-Richer, sur la côte de Beaupré, Prémont a été l’une des meilleures cyclistes de vélo de montagne au monde. Après avoir remporté la médaille d’argent aux Jeux olympiques de 2004, à Athènes (Grèce), elle a dominé le classement général de la Coupe du monde lors de la saison 2008.

Natif de Sept-Îles, Guy Carbonneau n’a plus besoin de présentation. En plus d’avoir été le capitaine du Canadien de Montréal, il a remporté le trophée Selke (meilleur attaquant défensif) à trois reprises et soulevé la Coupe Stanley également trois fois.

+

Marie-Hélène Prémont avait remporté une médaille d’argent en vélo de montagne aux Jeux olympiques de 2004, à Athènes.

+

Gala reporté

«Être immortalisé au Temple de la renommée des sports du Québec, c’est recevoir la plus importante reconnaissance offerte par la communauté sportive québécoise aux personnes qui ont marqué de façon exceptionnelle l’essor ou le développement du sport au Québec. Les exploits et les contributions de ces personnalités commandent l’admiration et nous obligent à un devoir de mémoire. C’est pourquoi il est primordial d’immortaliser les exploits d’athlètes et de bâtisseurs afin que vive notre histoire sportive», laissait savoir Jacques Baril, président du Panthéon et du Musée des sports du Québec.

La pandémie de la COVID-19 a cependant forcé le Panthéon des sports à reporter son gala d’intronisation. Ainsi, la célébration entourant l’intronisation de l’actuelle cohorte aura lieu dans le cadre de la 30e présentation du gala d’intronisation à l’automne 2021.