Accusés de complot pour meurtres multiples

Deux jeunes hommes, dont l’un est hospitalisé à l’Institut universitaire en santé mentale, ont été accusés jeudi d’un complot pour commettre des meurtres multiples sur le territoire de la Ville de Québec.

Alain Ruel-Kirouac, 25 ans, résident de Lévis, a d’abord été arrêté le 27 septembre. Il est accusé d’avoir agi de manière à harceler des psychiatres depuis la veille.

Son ami Dereck Hervieux Di Bernardo, 23 ans, a lui été arrêté mercredi. Il donne comme adresse l’Institut universitaire en santé mentale (Robert-Giffard).

Selon l’acte de dénonciation de la poursuite, les deux jeunes hommes ont communiqué ensemble le 26 septembre et ont «comploté de commettre des meurtres de personnes se trouvant dans la ville de Québec».

Selon nos informations, les deux accusés auraient été incapables de nommer ou de dénombrer les personnes qu’ils visaient. D’où le chef d’accusation très général. 

La Sûreté du Québec, qui a procédé aux arrestations sur le territoire de la police de Québec et de celle de Lévis, a refusé de donner tout détail sur cette histoire nébuleuse, outre la date et le lieu des arrestations.

Les deux hommes ont comparu brièvement au palais de justice de Québec. Leur dossier a été remis pour la forme à la fin octobre. S’ils veulent reprendre leur liberté, les deux hommes devront s’adresser à la Cour supérieure.

Ruel-Kirouac n’a pas d’antécédent judiciaire. Hervieux Di Bernardo a été condamné à trois mois de prison pour trois menaces en août 2018 et a quelques autres antécédents mineurs.