Malcolm Young, ici en 2000

AC/DC perd son cofondateur Malcolm Young

NEW YORK — Malcolm Young, le guitariste et cofondateur du groupe de hard rock australien AC/DC qui a contribué à la création de succès comme Highway to Hell, Hells Bells et Back in Black, s’est éteint à l’âge de 64 ans.

La formation musicale a annoncé la nouvelle sur sa page Facebook et son site web samedi, et l’un de ses représentants l’a par la suite confirmée. Les messages publiés sur Internet ne mentionnent pas le moment et la cause du décès, mais rappellent que le musicien était atteint de démence. Il avait reçu le diagnostic en 2014.

«C’est avec une grande tristesse que nous vous informons de la mort de Malcolm Young, un mari, un père, un grand-père et un frère adoré. Malcolm souffrait de démence depuis plusieurs années et est décédé paisiblement avec sa famille à ses côtés», peut-on lire dans l’un des messages.

Ses proches ont publié une déclaration sur le site du groupe affirmant que Malcolm était un «visionnaire ayant inspiré beaucoup de gens».

Cette photo prise en 1984 montre (de gauche à droite) Brian Johnson, Malcolm Young et Angus Young.

Malcolm Young avait fondé AC/DC avec son petit frère, Angus, en 1973. Si ce dernier, guitariste soliste toujours vêtu d’un uniforme scolaire, était le membre le plus populaire de la formation, Malcolm en était le leader et le principal auteur et compositeur.

Au cours de ses quelque 40 années d’existence, le groupe est demeuré fidèle à son mélange de hard rock et de racines blues, vendant plus de 200 millions d’opus, survivant à la disparition de l’un de ses premiers chanteurs et créant l’un des plus grands disques de l’histoire du rock, Back in Black, qui est le second album à s’être le plus vendu au monde après Thriller de Michael Jackson.

Nés à Glasgow, en Écosse, les frères Young déménagent en Australie avec leurs parents, leur soeur et leurs cinq grands frères en 1963. Dix ans plus tard, Malcolm et Angus créent AC/DC, choisissant le nom d’après un sigle vu à l’arrière de la machine à coudre de leur soeur, Margaret.

Les deux frères essaient plusieurs batteurs et bassistes avant de choisir Phil Rudd pour la batterie en 1974 et Cliff Williams pour la basse en 1977. Ils congédient leur premier chanteur après seulement quelques mois lorsqu’ils découvrent le talent de Bon Scott, engagé à l’origine pour servir de chauffeur au groupe.

Mais la mort prématurée de Scott en 1980 met momentanément un frein à la belle lancée d’AC/DC. Secoués, les membres décident toutefois de poursuivre l’aventure et retiennent les services du chanteur Brian Johnson. Leur deuil sert d’inspiration au disque Back in Black, dont la pochette entièrement noire se veut un hommage au défunt.

Reconnu pour ses prestations énergiques, le groupe a produit de nombreux albums studio et en direct durant sa longue carrière, en plus de voir ses chansons figurer dans la bande sonore de multiples films et téléséries.

En 2014, AC/DC a lancé Rock or Bust, son premier disque sans Malcolm Young. À l’époque, Angus avait confié à l’Associated Press que son frère allait bien, mais qu’il n’était plus en mesure de se produire sur scène. Il était cependant présenté comme le coauteur des 11 chansons de l’opus puisque, selon Angus, elles avaient été écrites à partir de lignes de guitare que les deux frères avaient accumulées au fil des années.