La région recevra entre 30 et 40 centimètres de neige.

30 à 40 cm de neige attendus dans la région

La Tuque — Alors que les centimètres de neige tomberont par dizaines dans les prochaines heures, les experts prévoient que le printemps sera plus doux qu’à la normale. D’ici là, à vos pelles, car l’hiver se manifeste une fois de plus à la veille de la semaine de relâche.

«Il y aura pas mal de neige pour la Mauricie», assure le météorologue d’Environnement Canada, André Cantin.

Une trentaine de centimètres accompagnés de forts vents pour Trois-Rivières, et jusqu’à 40 centimètres dans le Haut Saint-Maurice.

«Jeudi matin, les vents pourraient atteindre 50 et 60 km/h. On parle donc de poudrerie et de conditions routières très difficiles. Du côté de La Tuque, on pourrait recevoir de 35 à 40 centimètres de neige, mais le vent sera moins intense», note le météorologue.

Les températures oscilleront entre 0 et -2 degrés dans la région jeudi. Graduellement les températures vont chuter pour revenir légèrement sous les normales de saison pour vendredi.

«Il pourrait persister des averses de neige dispersées vendredi, mais pas d’accumulation», note M. Cantin.

Le week-end et la semaine de relâche débuteront avec le soleil et des températures agréables. Ce sera l’occasion pour les petits et les grands amateurs de sports d’hiver de profiter du tapis blanc offert par Dame nature.

«Ce sera un début de semaine de relâche très agréable. […] On va espérer que les conditions demeurent favorables, mais pour le moment c’est très incertain pour mardi et mercredi. Il y a des possibilités de pluie, mais ça reste à préciser», souligne le météorologue André Cantin.

En début de semaine, c’est plutôt la chaleur qui retenait l’attention. À Trois-Rivières, le mercure est monté à 6,4 degrés éclipsant du même coup le record de 1906 de 6,1 degrés. Toutefois, c’est à La Tuque qu’il a fait le plus chaud. Le thermomètre indiquait près de 9 degrés lundi, mais aucun record n’a été fracassé.

printemps doux

Alors que l’hiver continue de se faire sentir, MétéoMédia dévoilait son aperçu du printemps pour les mois de mars, avril et mai. Le printemps 2020 sera plus doux que ceux de 2018 et 2019 qui étaient frais et tardifs. La majorité des Québécois connaîtront un printemps classique avec des températures dans les normales de saison.

«Le printemps sera toutefois lent à démarrer dans la majeure partie du Canada», nuance Chris Scott, directeur de la météorologie à MétéoMédia.

«Le printemps nous taquinera avec des périodes de temps doux, mais la chaleur manquera de constance pour la majeure partie du Canada. De plus, une grande partie du pays aura un printemps avec plus de précipitations que la normale, la période des inondations sera donc à surveiller plus tard en saison», ajoute-t-il.

Les experts estiment qu’un printemps changeant avec beaucoup de précipitations est attendu au Québec et en Ontario. Les températures seront près des normales, sauf pour le nord-ouest de la province où elles seront en dessous. Cependant, on ne prévoit pas l’arrivée de la chaleur rapidement, l’augmentation des températures se fera graduellement.

«Le printemps est une saison avec des attentes très élevées. Il faut par contre garder en tête qu’il reste encore de 50 à 100 cm de neige à recevoir à partir du 1er mars. La transition vers l’été se fera certes plus graduellement que les deux derniers, mais on ne doit pas s’attendre à sortir nos vêtements d’été dès le mois de mars», ajoute André Monette, chef de service de la météorologie à MétéoMédia.