125 membres des Forces armées iront aider dans les CHSLD, annonce Trudeau [VIDÉO]

OTTAWA — Environ 125 membres des Forces armées canadiennes (FAC) qui possèdent une formation dans le domaine de la santé iront prêter main-forte dans les CHSLD du Québec dès samedi. 

Le premier ministre Justin Trudeau en a fait l'annonce vendredi matin, devant sa résidence.

«Ça, c'est une bonne nouvelle. Je veux remercier Justin Trudeau pour ça», s'est réjoui le premier ministre François Legault après coup. Il avait été informé de la décision d'Ottawa plus tôt en journée.

Des ressources seront déployées vendredi pour recueillir l'information nécessaire sur le terrain, mais les premières équipes de renfort arriveront dès samedi, selon un communiqué des FAC.

Ces équipes - composées d'infirmiers, de techniciens médicaux et de personnel de soutien - pourront prodiguer des soins médicaux ou coordonner les besoins dans les établissements de soins de longue durée.

«Ces 125 militaires des Forces armées vont amener une aide significative aux institutions au Québec», a fait valoir M. Trudeau.

Mais il reconnaît que le personnel médical au sein des FAC est limité.

Le gouvernement fédéral regarde du côté de la Croix-Rouge canadienne et dans sa banque de bénévoles pour voir s'il pourrait envoyer d'autres ressources dans les établissements de soins de longue durée.

Le premier ministre Justin Trudeau à sa sortie de sa résidence officielle vendredi matin.

«On va continuer de chercher à aider de la meilleure façon qu'on peut. On va toujours chercher à en faire plus», a soutenu le premier ministre.

Les Forces armées ont déjà déployé d'autres ressources à la demande de Québec pour aider dans les régions plus éloignées. On compte 80 Rangers canadiens au Nunavik et 80 autres en Basse-Côte-Nord.

2,5 milliards $ pour le secteur énergétique

Ce n'est pas un plan d'aide visant à relancer le secteur pétrolier qui a été annoncé, vendredi, mais plutôt des mesures visant à réduire leur impact environnemental.

«Cette crise de santé publique ne doit pas nous empêcher d'agir pour contrer la crise climatique en même temps», a déclaré M. Trudeau.

Il a annoncé que 1,7 milliard $ seront consacrés pour nettoyer les puits pétroliers orphelins et abandonnés en Alberta, en Saskatchewan et en Colombie-Britannique.

Un autre fonds de 750 millions $ servira à réduire les émissions de la pollution causée par le méthane, notamment à Terre-Neuve-et-Labrador.

Ces initiatives devraient maintenir 10 000 emplois au pays, dont 5200 en Alberta seulement.

Les mesures ont été saluées par Équiterre et Greenpeace, qui ont tous deux dit qu'il s'agissait d'un «pas dans la bonne direction».

1,7 milliard $ pour PME et artistes

Ottawa prend aussi les grands moyens pour venir en aide aux entreprises qui ne se qualifient pas pour les programmes fédéraux.

Le gouvernement fédéral vient presque doubler le budget des Agences de développement régional du Canada afin de venir en aide aux petites et moyennes entreprises surtout en milieu rural.

Pas moins de 962 millions $ y seront consacrés.

«Notre objectif, c'est de protéger nos rues principales dans nos quartiers et dans nos plus petites communautés», a fait valoir Mélanie Joly, ministre du Développement économique.

Un autre 270 millions $ servira à aider les entreprises dans le domaine de l'innovation ou en démarrage qui ne sont pas admissibles au programme de subventions salariales.

Finalement, les organisations culturelles et sportives à travers le Canada seront soutenues à la hauteur de 500 millions $.

Don de masques

Bell Canada a fait un don de 1,5 million de masques N95 au gouvernement canadien.

«On travaille le plus rapidement possible pour les acheminer à nos travailleurs de première ligne», a indiqué M. Trudeau.

«Ça s'ajoute aux millions de masques chirurgicaux qu'on a envoyés aux provinces et aux territoires cette semaine», a-t-il précisé.

Retour au Parlement

Les négociations pour le retour du Parlement canadien sont au point mort depuis mercredi soir.

Le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer, dit qu'il est insatisfait de la réponse du gouvernement et exige toujours qu'un nombre limité de députés reviennent siéger quatre fois par semaine en personne.

Si les partis n'en arrivent pas à une entente, les 338 députés seront obligés de revenir à la Chambre des communes pour y siéger lundi matin.

«Ce ne serait évidemment pas une bonne idée», a dit M. Trudeau.

Nombre de cas

Il y a 31 927 cas confirmés et probables décelés par les tests administrés au Canada. La COVID-19 a provoqué jusqu'à maintenant la mort de 1310 Canadiens.

Distribution des cas au pays, selon les plus récents bilans provinciaux et territoriaux: 16 798 cas au Québec, dont 688 décès; 9525 cas en Ontario, dont 478 décès; 2397 cas en Alberta, dont 50 décès; 1618 cas en Colombie-Britannique, dont 78 décès; 606 cas en Nouvelle-Écosse, dont quatre décès; 307 cas en Saskatchewan, dont quatre décès; 256 cas à Terre-Neuve-et-Labrador, dont trois décès; 250 cas au Manitoba, dont cinq décès; 117 cas au Nouveau-Brunswick; 26 cas à l'Île-du-Prince-Édouard; neuf cas au Yukon; cinq cas dans les Territoires-du-Nord-Ouest; aucun cas au Nunavut.

À ces bilans provinciaux et territoriaux s'ajoutent les 13 cas chez les passagers rapatriés du navire de croisière Grand Princess le 10 mars.

L'Agence de santé publique du Canada a compté plus de 500 000 tests administrés.