11 constats pour des rassemblements remis à Saguenay en fin de semaine

Les policiers de Saguenay ont remis leur plus grand nombre de constats d’infraction de 1546 $ pour des rassemblements en une fin de semaine depuis le durcissement de l’application des mesures de confinement. Onze constats ont été remis, dont quatre à de jeunes conducteurs de voitures modifiées qui prenaient part à un rassemblement de quelque 70 véhicules à Chicoutimi.

Les policiers ont remis, dans la nuit de samedi à dimanche, les constats d’infraction à quatre jeunes qui refusaient de respecter les mesures de distanciation sociale visant à prévenir la propagation de la COVID-19, dans le stationnement de la Place du Royaume, où plusieurs propriétaires de voitures modifiées s’étaient rassemblés.

Ces rassemblements de véhicules ne sont pas interdits en vertu du décret ministériel, a précisé Luc Tardif, porte-parole du Service de police de Saguenay, mais les policiers vérifient sur place que les occupants demeurent dans leur voiture et qu’une distance de deux mètres est respectée entre chaque véhicule.

« Après plusieurs avertissements, les policiers ont été obligés de sévir. Il y en a quatre qui ont vu leur saison de véhicule modifié amputée de 1500 $ », a-t-il mentionné. Des constats d’infraction de vitesse ont également été remis pendant la soirée, dans le même secteur.

Une situation semblable s’est reproduite dimanche soir, toujours dans le stationnement de la Place du Royaume, alors qu’une centaine de véhicules se trouvaient sur place. Les policiers n’ont cependant pas eu à sévir à ce moment.

85 déplacements pendant la fin de semaine

De vendredi soir à dimanche soir, 11 constats pour des rassemblements intérieurs ou extérieurs interdits ont été remis à Saguenay. Les policiers ont reçu plusieurs appels de dénonciation du public et se sont déplacés à 85 reprises.

Les appels de dénonciation ont connu une hausse, pendant cette fin de semaine ensoleillée où plusieurs en ont profité pour aller à l’extérieur, par rapport à la semaine précédente, alors que les policiers recevaient parfois seulement une dizaine d’appels de dénonciations par jour. 

« Les policiers expliquent le décret et font preuve de compréhension, mais quand des gens reçoivent un constat, c’est qu’il y a déjà eu des avertissements », a expliqué Luc Tardif.

45 constats au total

Un total de 45 constats de 1546 $, en incluant les frais, ont donc été remis à Saguenay depuis le 5 avril, date à partir de laquelle les policiers ont été invités par Québec à sévir face aux récalcitrants qui ne respectent pas les mesures de confinement. 

Pendant le long congé de Pâques, 12 constats avaient été remis sur trois jours, du samedi au lundi, alors que lors de la fin de semaine suivante, les policiers n’avaient remis que deux billets d’infraction.

Les constats sont remis en vertu de la Loi sur la santé publique, qui interdit les rassemblements intérieurs et extérieurs, dans le but de limiter la propagation de la COVID-19.