Polybroue de l’école Polytechnique, les grands gagnants de la première édition de la compétition Estrie d’brasse. Sur la photo on peut y apercevoir Sandrine Gérard, Christophe Perreault et Stéphane Burwash. Le comité brassicole a su charmer le jury avec leur bière la Vérano.

Le Festibière encore plus populaire [PHOTOS ET VIDEO]

Nul besoin de chercher longtemps les Sherbrookois en fin de semaine; ils étaient tous au Festibière. Lors du passage de La Tribune samedi, plusieurs centaines de personnes étaient présentes à la deuxième édition de l’événement au parc Victoria, dans une ambiance très beergarden.

« Nous avons eu une belle augmentation du nombre de festivaliers. Je n’ai pas de chiffres précis, mais au moins un 20 à 25 % additionnel à ce qu’on avait l’an passé », affirme Stéphanie Lepage, directrice des ventes du Festibière de Sherbrooke. 

Pour la deuxième édition, l’événement s’est associé avec le Festival et événements verts de l’Estrie, ce que les visiteurs semblent avoir apprécié. 

« Nous avons reçu de très bons commentaires sur les modifications qui ont été apportées au festival. Que ce soit avec notre côté vert de l’événement ou encore la propreté du parc. »

Outre la dégustation de bière des différentes microbrasseries de la région, les festivaliers ont également pu savourer les repas offerts par les food trucks devant les différentes prestations musicales.

Nouveautés

Le Festibière a dévoilé trois casks exclusifs des microbrasseries Le Refuge des brasseurs, Siboire et les Brasseurs du monde. Le tout accompagné d’un volet informatif de Philippe Wouters, un bièrologue ou, selon les organisateurs, une encyclopédie de la bière.

« Il y a plusieurs consommateurs qui viennent voir les brasseurs pour des questions. Mon rôle, c’est de diriger les gens. De présenter la bière autrement », affirme le bièrologue.

Sa bière préférée? « Ça dépend de tellement de facteurs. Ce que j’ai envie de boire, ce que j’ai mangé avant. Il y a beaucoup de bonnes bières, mais la meilleure, c’est souvent la prochaine! »

« Le volet découverte est très important au Festibière de Sherbrooke. On met tout en place pour que les gens puissent bien comprendre la bière. Que ce soit avec des panneaux informatifs ou des conférenciers. On met le paquet pour que ça soit plus que des festivités », enchaîne Stéphanie Lepage. 

Compétition interuniversitaire

C’était également l’occasion d’en découvrir davantage sur les différents comités brassicoles des universités du Québec. L’Université de Sherbrooke, l’Université Bishop’s, l’École Polytechnique et l’École de technologie supérieure (ÉTS) se sont rencontrées samedi dans le cadre de la première édition de la compétition amicale Estrie d’brasse au Festibière de Sherbrooke. Une idée de Sherbroue, le comité étudiant brassicole de l’Université de Sherbrooke. 

En plus de présenter leur bière, les différents comités présentaient leurs innovations technologiques concernant le brassage de bière. 

Les universités qui participaient à la compétition devaient créer une bière faible en alcool de style IPA, avec des notes aromatiques de houblons et peu d’amertume. C’est Polybroue de l’Université Polytechnique avec sa bière, la Verano, qui a remporté la première place à cette compétition.