La conseillère Karine Godbout invite la population sherbrookoise à prendre part au Défi carbone afin de changer ses habitudes de vie et de consommation pour aider l’environnement.
La conseillère Karine Godbout invite la population sherbrookoise à prendre part au Défi carbone afin de changer ses habitudes de vie et de consommation pour aider l’environnement.

Le Défi carbone Vivre bien : une initiative verte purement sherbrookoise

Mireille Vachon
Mireille Vachon
La Tribune
SHERBROOKE – Un nouveau défi vient d’être lancé aux Sherbrookois pour les inciter à changer leurs habitudes de vie et à réduire leur empreinte carbone. Il s’agit du Défi carbonne, vivre bien, une initiative citoyenne qui invite les individus et les familles à réfléchir à leur mode de vie afin de poser des gestes concrets et ainsi aider l’environnement.

« La responsabilité face aux changements climatiques est partagée entre tous : individus, organismes, entreprises et gouvernements «, affirme Karine Godbout, conseillère municipale et ambassadrice du projet initié par un petit groupe de Sherbrookois qui souhaitait accompagner les gens dans leur virage vert. 

« Notre approche vise davantage les individus, afin qu’ils puissent agir là où ils ont du pouvoir, comme sur leur mode de vie et leurs habitudes de consommation », enchaîne-t-elle. 

Changer une habitude, ce n’est pas facile. Ça demande beaucoup d’énergie, de volonté et de temps. Le Défi propose donc d’y aller un changement à la fois et est divisé en cinq thématiques : Consommation et déchets, Déplacements, Vacances et loisir, Alimentation et Consommation alternative.

 « On pense souvent qu’on doit se priver des bonnes choses et faire des sacrifices lorsqu’on veut réduire sa consommation et son empreinte écologique. Mais réduire, ça peut aussi être augmenter ce qui est vraiment important, comme le bien-être », explique l’ambassadrice. 

Chaque thème du Défi est d’une durée de deux mois afin de permettre aux participants de bien intégrer leurs nouvelles habitudes de vie sans que ce soit trop précipité. 

Changer ses habitudes, c’est l’occasion de faire quelque chose pour l’environnement, mais aussi pour soi-même. C’est l’opportunité d’être actif et de prendre du temps pour soi, d’où le nom « Vivre bien ». 

Accessible à tous

« Chaque geste est important, autant le premier que le cinquième ou le quatorzième, donc j’invite tous les gens à qui ça parle à se prêter au jeu, quelles que soient leurs habitudes de vie », exprime la conseillère municipale du district d’Ascot. 

La crise actuelle nous amène à réfléchir à l’avenir et à la façon dont on souhaite s’adapter, alors pourquoi ne pas intégrer de nouvelles habitudes à notre routine, comme consommer plus localement, prendre plus de temps pour soi, être plus solidaires et se déplacer moins, croit Mme Godbout. 

Une plateforme sera disponible pour que les gens puissent échanger entre eux, parler de ce qu’ils font, de ce qu’ils trouvent difficile, de ce qui les motive à amorcer ces changements-là. 

De l’information, des idées d’actions, des trucs et astuces seront partagés sur les réseaux sociaux pour permettre aux participants de réfléchir aux changements qu’ils souhaitent réaliser, d’en choisir un et de le mettre en œuvre. Ils auront aussi la chance d’assister à des ateliers-conférences portant sur chaque thématique.

Les personnes intéressées peuvent rejoindre la page Facebook du Défi carbone Vivre bien et inscrire leurs actions sur le site déficarbone.ca afin de s’engager dans leurs changements.