Le couvent Mont-Sainte-Famille servira au réseau de la santé comme centre de confinement communautaire pour les personnes dont le milieu de vie ne permet pas un confinement sécuritaire.
Le couvent Mont-Sainte-Famille servira au réseau de la santé comme centre de confinement communautaire pour les personnes dont le milieu de vie ne permet pas un confinement sécuritaire.

Le couvent Mont-Sainte-Famille devient un centre de confinement

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Le couvent Mont-Sainte-Famille qui domine l’ouest de Sherbrooke servira au réseau de la santé comme centre de confinement communautaire pour les personnes dont le milieu de vie actuel ne permet pas un confinement sécuritaire.

« Nous pensons entre autres à la clientèle âgée qui présente des problèmes d’errance. Il est interdit d’utiliser des moyens de contention physiques ou chimiques dans les résidences privées pour personnes âgées ou les ressources intermédiaires, mais ces personnes ne sont pas en mesure de respecter les règles de confinement. Ce type de centre de confinement devient alors essentiel pour éviter qu’une personne atteinte de la COVID-19 puisse la transmettre. Nous ouvrons ce centre de transition pour nous assurer que la contagion ne se propage pas dans les milieux de vie », explique la directrice du programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées au CIUSSS de l’Estrie-CHUS, Sylvie Moreau.

À LIRE AUSSI: La Ville achète un lot sur le flanc du mont Bellevue

Quartier Sainte-Famille : l’épreuve du référendum écartée 

Projet de 70 M$ au Mont-Sainte-Famille

Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS a confirmé, mercredi, que 91 places seront disponibles à compter du 27 avril.

« Nous ne savons pas encore si des gens seront dirigés à cet endroit dès lundi. Ce sont des places pour l’ensemble de la région. On ne parle pas d’une alternative à l’hospitalisation, mais d’un endroit où nous pouvons diriger des gens contagieux à la COVID-19 présentant une condition particulière et qui ont besoin de rester dans un environnement sécurisé », mentionne Sylvie Moreau.

Une équipe de professionnels formée sera déployée pour répondre aux besoins de la clientèle.

« Ce centre de confinement faisait partie du plan d’action en gestion de la pandémie. Les soins intensifs et les milieux de soins hospitaliers étaient prioritaires. Nous travaillons à aménager ce centre de confinement depuis le 22 mars », indique Sylvie Moreau.

Elle rappelle que l’hébergement de ces personnes au centre de confinement sera temporaire, le temps qu’elles ne soient plus contagieuses. 

« Ces personnes pourront réintégrer leur milieu de vie habituel après avoir subi un test de dépistage négatif et un confinement de 14 jours sans symptômes. Leurs places dans les milieux de vie seront conservées durant cette période », assure Sylvie Moreau.

C’est la Direction de la santé publique ou l’équipe de soins qui recommandera le transfert vers le centre de confinement de la rue Galt Ouest.

Le CIUSSS de l’Estrie – CHUS signale que c’est une entente de gré à gré qui a permis l’ouverture de ce centre de confinement.

Les Services Immobiliers First confirment avoir offert le bâtiment sans frais au réseau de la santé estrien au début de la pandémie de la COVID-19.

« Nous avons été chanceux de trouver cet endroit qui avait besoin de bien peu d’aménagement. Pour le moment, l’entente est de deux mois, mais nous ne savons pas comment la situation va évoluer. Pour le moment, la situation dans les résidences privées et les ressources intermédiaires demeure sous contrôle », mentionne Sylvie Moreau.

Un protocole a été mis en place pour sécuriser la vingtaine de membres de la communauté des Petites Sœurs de la Sainte-Famille qui résident encore dans le bâtiment adossé au mont Bellevue.