Steve Lussier

Le conseil a trouvé son rythme

Le maire Steve Lussier se dit satisfait de la troisième journée de lac-à-l’épaule à laquelle étaient conviés tous les élus vendredi. Les thèmes de l’entretien du territoire, de la sécurité publique, de la gouvernance et de la délégation des pouvoirs, et de la communication avec les citoyens ont été abordés.

Cette rencontre, qui vise à permettre une cohésion entre les différents élus en établissant une vision commune, suit les deux premières journées de l’exercice de la fin avril. Elle se tenait en présence des élus et des directeurs de service. Deux ou trois conseillers n’ont pu être présents.

« Ça s’est bien passé. Je suis vraiment impressionné. Il reste une autre journée de travail en septembre », indique M. Lussier.

En matière de gestion, il a entre autres été question de la composition des différents comités et de la gouvernance dans les organismes paramunicipaux. Plusieurs élus avaient demandé d’ouvrir un débat sur le travail effectué par Destination Sherbrooke, Commerce Sherbrooke et Sherbrooke Innopole.

M. Lussier ne voulait pas aborder la teneur des discussions, qui se déroulaient à huis clos vendredi. Il avance néanmoins que les élus souhaitent simplement l’amélioration des organismes paramunicipaux. « Nous avons approfondi les sujets plus que nous en avons débattu.

« Nous sommes à élaborer un plan stratégique. Nous l’avons commencé après le premier lac-à-l’épaule et nous poursuivrons sa rédaction pendant l’été. Nous nous mettons tout de suite à la planche à dessin. Maintenant, nous nous connaissons plus et le momentum est bon. Le plan devrait être rendu public vers le mois d’octobre. » Un comité devrait être formé pour permettre de cheminer plus rapidement.

Même s’il s’agissait d’une journée de travail intensif vendredi, le maire Steve Lussier et les conseillers Pierre Tremblay et Paul Gingues se sont absentés en avant-midi pour inaugurer le parc Thérèse-Lecomte. « Les gens comprenaient que je m’absente et j’ai demandé qu’on me résume les discussions dès mon retour. La famille Lecomte ne pouvait pas remettre ça à plus tard. Personne ne me l’a reproché. »

Les thèmes abordés lors du lac-à-l’épaule de septembre, de même que la date exacte, seront dévoilés dans les prochaines semaines.