Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La Ville de Windsor au premier jour du couvre-feu.
La Ville de Windsor au premier jour du couvre-feu.

Le confinement à Windsor

Article réservé aux abonnés
Tout comme le reste du Québec, la Ville de Windsor a annoncé ses nouvelles mesures suivant le nouveau confinement complet et le couvre-feu. La Ville tente de conserver le plus de services possible pour sa population tout en respectant les règles sanitaires.

La mairesse se dit consciente de l’agacement de la population face aux mesures toujours plus restrictives, mais elle tient à souligner la persévérance et les efforts de tout un chacun. « Mon souhait le plus cher est que tous les citoyens respectent les mesures sanitaires dans l’espoir de reprendre une vie normale », affirme Mme Bureau.

Les patinoires et les parcs extérieurs resteront ouverts durant le confinement. Sylvie Bureau, mairesse de la Ville de Windsor, mentionne que des employés seront attitrés à la supervision du respect des règles sanitaire à ces emplacements spécifiquement. « Nous avons aussi prévu une supervision de nuit pour les patinoires et les parcs extérieurs afin que tous respectent le couvre-feu », ajoute-t-elle.

Ce plan de surveillance est mis en place en vue de faire respecter les règles concernant les patinoires extérieures soit celles limitant la fréquentation à 15 personnes maximum à la fois et interdisant la pratique du hockey. Tout citoyen voulant profiter des patinoires ou des parcs extérieurs devra respecter les règles de distanciation sociale recommandées par le gouvernement.

Les bureaux administratifs soit l’hôtel de ville ainsi que les autres bâtiments municipaux demeurent fermés aux visiteurs, mais les services sont maintenus. Plus particulièrement le centre communautaire est fermé aux visiteurs. En terminant, l’administration de la Ville de Windsor rappelle que toutes les activités organisées dans un endroit public, une salle communautaire ou louée sont toujours interdites.

Viatka Sundborg