La maquette du concept architectural de la future salle intermédiaire a été dévoilée lundi lors du conseil municipal.

Le concept architectural de la salle intermédiaire dévoilé

On sait maintenant à quoi ressemblera la salle intermédiaire qui sera construite à côté du Centre des arts de la scène Jean-Besré à l’angle des rues Wellington Sud et du Dépôt. La salle comprendra 300 places et aura une superficie d’environ 1600 mètres carrés. Le concept a été dévoilé lundi soir lors du conseil municipal.

C’est l’équipe des firmes CIMAISE, Atelier Big City, Pageau Morel, Groupe EPG et Vinci Consultant qui a obtenu le contrat. Au total, 10 équipes avaient soumis une candidature.

« Il s’agissait du meilleur projet pour les qualités de la salle en lien avec la scénographie et la convivialité des lieux, souligne Nadia Marquis du Bureau des projets majeurs. C’est une salle à géométrie variable. Il y a des critères de conception assez stricts pour ce genre de salle. »

« La façade du bâtiment sera très colorée et attirante pour les jeunes qui y viendront en grand nombre, lance le maire Steve Lussier. Je suis fier de voir que le nouveau bâtiment s’intégrera bien au CASJB. »

Le coût du projet s’élève à 8,4 millions $, dont 1,1 million $ provenant de la Ville de Sherbrooke. Les gouvernements provincial et fédéral ont respectivement confirmé des subventions de 4 millions et de 2,7 millions. Le diffuseur Côté scène injectera 500 000 $ et sera le gestionnaire du lieu de diffusion.

« Le coût des propositions qui ont été soumises a été vérifié par un spécialiste en budget qui a été embauché par la Ville, souligne Mme Marquis. On va être toute une équipe à travailler autour de la table. Les budgets seront revalidés lors de certaines étapes. On va tenter de trouver des solutions s’il y a des dépassements, mais c’est un critère strict et ferme auquel il faut se tenir. C’est impossible de dépasser les coûts, on va pouvoir aller plus bas, mais pas plus haut. »

Le chantier devrait être terminé pour le printemps 2020. La prochaine étape consiste à élaborer les plans et devis de la future bâtisse.

« La firme a six mois pour élaborer un plan et devis pour construction afin qu’on puisse aller en appel d’offres pour l’entrepreneur général », résume Mme Marquis.

Rappelons que la programmation principale du lieu de diffusion sera axée sur le théâtre et la danse pour le jeune public. Des compagnies sherbrookoises devraient aussi s’y produire. Simon Roberge