Le CIUSSS de l’Estrie – CHUS reprend ses activités de dépistage du cancer du sein qui avaient été interrompues en raison de la pandémie de la COVID-19.
Le CIUSSS de l’Estrie – CHUS reprend ses activités de dépistage du cancer du sein qui avaient été interrompues en raison de la pandémie de la COVID-19.

Le CIUSSS reprend le dépistage du cancer du sein

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Le CIUSSS de l’Estrie – CHUS reprend ses activités de dépistage du cancer du sein qui avaient été interrompues en raison de la pandémie de la COVID-19.

Les femmes dont le rendez-vous a dû être reporté seront rappelées. Celles ayant déjà reçu leur lettre d’invitation pourront appeler pour prendre rendez-vous dans l’un des centres de dépistage du cancer du sein en Estrie.

Les femmes de 50 à 69 ans sont invitées à passer une mammographie de dépistage aux deux ans. En Estrie, ce sont plus de 24 000 mammographies qui sont effectuées chaque année, soit environ 470 mammographies par semaine. 

Pour limiter la propagation du virus et assurer un milieu sécuritaire, les centres de dépistage du cancer du sein invitent les femmes à respecter les consignes en vigueur, soit le port du couvre-visage ou du masque, et à s’informer, lors de la confirmation du rendez-vous, des modalités particulières mises en place à l’endroit où elles se présenteront. Certains centres offrent des plages horaires de soir pour une plus grande accessibilité.

En Estrie, tout comme au Québec, le cancer du sein est celui le plus souvent diagnostiqué chez la femme. Un dépistage effectué à un stade peu avancé du développement du cancer permet d’intervenir rapidement et de limiter les conséquences.

Les femmes qui ont eu 70 ans pendant la pandémie, qui ne sont donc plus admissibles au PQDCS, et les femmes qui constatent des changements à leurs seins pourront consulter leur médecin de famille ou leur infirmière praticienne spécialisée pour obtenir une ordonnance, ajoute-t-on dans un communiqué de presse.

La reprise de l’envoi des lettres d’invitation se fera progressivement au cours de l’été en débutant par les femmes de 60 à 69 ans, précise-t-on.

« La mammographie est le seul examen de dépistage qui permet de réduire d’au moins 25 % les décès attribuables au cancer du sein. Plus le cancer est diagnostiqué et traité tôt, meilleur est le pronostic, d’où l’importance de passer une mammographie de dépistage », mentionne Nathalie Sheehan, directrice adjointe volet cancérologie au CIUSSS de l’Estrie - CHUS

Les centres de dépistage en Estrie sont situés à l’Hôtel-Dieu de Sherbrooke, au Centre de santé et de services sociaux du Granit (Lac-Mégantic) et au Centre radiologique de l’Estrie (clinique privée à Sherbrooke).

En savoir plus, on peut consulter sur le web Québec.ca/depistage-cancer-du-sein. En cas d’inquiétudes, on peut appeler au 1 844 233-SEIN (7346).