La politique unifiée d’allaitement du CIUSSS de l’Estrie aidera à encadrer et orienter les mères désirant allaiter leur nouveau-né, une pratique sécuritaire et bénéfique pour les deux partis impliqués.

Le CIUSSS devient ami des bébés

À l’occasion de la semaine mondiale de l’allaitement, le CIUSSS de l’Estrie a présenté mardi sa politique unifiée d’allaitement pour ses 101 établissements de la région.

« On s’engage à soutenir, protéger et promouvoir l’allaitement maternel selon le programme mondial Initiative amis des bébés, qui vise à créer un environnement favorable à l’allaitement pour assurer à chaque enfant d’avoir le meilleur départ possible », annonce d’emblée Nathalie Scott, porteuse du dossier d’allaitement et chef du service de périnatalité et petite enfance du RLS Haute-Yamaska.

« C’est un véritable travail d’équipe, donc tout le personnel sera mis à contribution pour appliquer la politique. On veut équiper l’ensemble de nos employés ainsi que nos installations pour encourager l’allaitement, qui apporte plusieurs bienfaits aux mères et au bébé », poursuit-elle.

Concrètement, les établissements certifiés « amis des bébés » offrent de la formation pour que le personnel ait les connaissances et les compétences nécessaires pour soutenir les familles, prodiguer des soins en ce sens, offrir un accompagnement de proximité pour initier la mère à l’allaitement et proposer des ressources dans la communauté telle qu’une liste des établissements commerciaux permettant la pratique.

« Le plan d’action en allaitement a pour but d’augmenter la proportion des bébés qui reçoivent un allaitement exclusif jusqu’à l’âge de six mois et la poursuite de l’allaitement jusqu’à deux ans en raison de ses nombreux bénéfices pour la mère ainsi que pour le bébé », explique Mme Scott.

« En plus de protéger la santé du bébé et de la mère, l’allaitement procure un moment privilégie de proximité physique et psychologique entre les deux, tout en demeurant un excellent choix environnemental », ajoute la porteuse du dossier.

Une politique qui a fait ses preuves

Le programme de soutien et d’accompagnement a d’ailleurs aidé Claudia Poirier, une jeune mère de Coaticook, à allaiter son petit Victor. Elle n’a que des éloges pour le programme, qui lui a permis d’arriver à ses fins malgré des embuches.

« Sans l’équipe du CLSC de Coaticook, je ne serais pas parvenue à allaiter mon fils », déclare-t-elle d’entrée de jeu. « Ma situation était particulièrement difficile après la naissance de mon garçon suite à ma césarienne. Je suis vraiment heureuse d’y être arrivée grâce à l’aide des infirmières en périnatalité et de ma marraine en allaitement. Ce sont des mères qui sont passées par là et qui nous aident à tomber en amour avec l’allaitement, à bien le faire », relate Mme Poirier.

« Je suis fière d’être parvenue à allaiter mon Victor malgré les nombreuses difficultés qui se sont présentées, ça nous permet de vivre des moments de proximités incroyables. Ça prend beaucoup d’encouragement pour y parvenir, d’où l’importance du programme », poursuit la jeune mère.

Des défis allaitement auront lieux le samedi 29 septembre dès 10 h à Coaticook, Granby, Magog, Sherbrooke et Windsor. « On veut encourager les mères à faire ce geste naturel qui est présent depuis des millénaires. La semaine mondiale de l’allaitement coïncide avec la quarantième semaine de l’année, soit celle où les bébés naissent normalement. C’est un bel évènement pour normaliser cette pratique en public et rencontrer d’autres mères qui allaitent », résume Mme Scott.