Louis-Éric Allard et Mélanie Noël, du comité de relance de La Tribune.

Le choix de Québec salué par le comité de relance de La Tribune

Le comité de relance de La Tribune salue la décision du gouvernement provincial de donner son aval au projet de coopérative des employés du Groupe GCM. Mais on se retient avant de crier victoire trop rapidement.

« On attend la réponse du syndic et de la cour attendue pour mercredi », commentent Louis-Éric Allard et Mélanie Noël, deux des membres du comité. « Nous voulons demeurer prudents », assure Mme Noël, journaliste au quotidien. « Les négociations se poursuivent avec les différents partenaires. »

À LIRE AUSSI: Reprise de GCM: Québec appuie le projet de coopératives [VIDÉO]

« C’est quand même une très bonne nouvelle que nous avons reçue. Elle nous conforte dans nos efforts de relance. »

Mardi, le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, a donné son appui au projet de coopératives dans la reprise des six journaux du GCM, dont fait partie La Tribune.

« Joueur potentiel »

Au même moment, on apprenait que le Mouvement Desjardins avait choisi de ne pas sauter dans l’aventure coopérative des employés et cadres de Groupe Capitales Médias. Cette décision a fait en sorte que le Fonds de solidarité FTQ réfléchit à sa participation au projet.

Il est faux de dire que Desjardins se retire du montage financier, ajoute M. Allard, directeur de l’information à La Tribune. Le mouvement a toujours été considéré comme « un joueur potentiel », mais n’avait pas conclu d’entente formelle avec l’organisation de relance. « Et aux dernières nouvelles, le Fonds de la FTQ était encore actif dans le projet de coopérative », dit-il.

« Régionalement, le rythme des contributions demeure bon. Le fonds de relance de La Tribune est passé de 2,1 millions il y a un mois à 2,5 millions $. » On parle de nouveaux revenus et de capitaux provenant de la communauté, ajoute Mme Noël.