Le chien Kanak attire plus de 200 personnes

L’animal le plus populaire en ville attire les foules. Samedi, plus de 200 personnes se sont présentées pour serrer la patte du chien d’accompagnement de victimes d'actes criminels Kanak.

Pour une première fois, le célèbre labrador retriever noir du Service de police de Sherbrooke (SPS)  était disponible pour des câlins et la prise de photos,  à l'occasion d’une activité spéciale.

Ses maîtres évaluent entre 200 et 250 personnes qui se sont déplacées au quartier général de la rue Maurice-Houle pour côtoyer le paisible animal.

Quelques-uns ont même fait plus de deux heures de route! Ça m’a fait très chaud au coeur d’avoir vu vos sourires et même, quelques larmes...

Depuis le début de sa carrière, les gens sont nombreux à réclamer qu’on leur permette de le rencontrer et le flatter.  On a donc décidé d’organiser pour la première fois une activité spéciale pour les abonnés de sa page Facebook.

Kanak est utilisé pour accompagner des victimes d'actes criminels, plus particulièrement des enfants, dans le processus judiciaire. Il a été élevé et entraîné par la Fondation Mira.

On en a profité pour faire connaître son troisième calendrier. L’édition 2019 est en vente au coût de 10 $. Les profits sont remis à MIRA.


À lire aussi: des causes pour lesquelles on a eu recours à Kanak

Agressions sur sa demi-soeur : Bolduc cité à procès

Gestes sexuels sur une mineure: Charland condamné à 5 ans et 4 mois de prison

Une travailleuse du sexe dénonce un acte de violence