Maïthé Cyr Morin et David Plante, deux locataires du Shack, Josée Parent, fondatrice et directrice générale de l’organisme, ont présenté Brownie, un chien d’accompagnement pour de jeunes adultes vivant avec une problématique de santé mentale.

Le chien Brownie fait du bien aux jeunes du Shack

L’arrivée d’un animal de compagnie dans un foyer change la vie des occupants. Chez l’organisme Mon Shack, les effets bénéfiques sont font grandement sentir.

La résidence offrant des appartements sous supervision pour les jeunes de 18 à 35 ans vivant avec une problématique de santé mentale vient d’accueillir un beau grand labrador brun âgé de dix ans. L’énergique Brownie est un outil de zoothérapie à l’intention des pensionnaires de Mon Shack de la rue Collège à Lennoxville.

La démarche  d’adoption supervisée avec la collaboration de la Société protectrice des animaux de l’Estrie (SPA) dans le but de réaliser un jumelage entre le chien et les pensionnaires, a expliqué Josée Parent, fondatrice et directrice générale.

Il s’agit d’une démarche qui a nécessité un travail conjoint visant l’adoption définitive d’un chien, et ce, même si ce type de projet est exceptionnel pour la SPA de l’Estrie. 

«L’attente a été de courte durée et nous annonçons officiellement l’arrivée de Brownie. Il a été adopté et vit désormais en permanence à Mon Shack. Un partenariat gagnant-gagnant et encore gagnant entre Mon Shack, la SPA de l’Estrie et Brownie», dit-elle.

«L’autre jour, une pensionnaire est venue me voir dans mon bureau. Elle n’allait pas bien.  Elle s’est mise à pleurer. Brownie dormait, mais quand il a entendu ses pleurs il s’est levé et est venu la réconforter pour la calmer. Notre chien fait déjà du bien!»

Mon Shack offre des appartements sous supervision pour les jeunes 18-35 ans vivant avec une problématique de santé mentale, des services ainsi qu’un milieu de vie bilingue. On y compte 18 logements.

L’idée de l’adoption vient de deux locataires de Mon Shack. Sérieux dans la démarche, Maïthé Cyr Morin et David Plante ont élaboré un plan pour la direction. Le conseil d’administration a accepté d’effectuer les démarches auprès de la SPA, ajoute Mme Parent. 

L’éducateur canin de la SPA a même donné une session d’information et des conseils aux locataires sur la façon d’aborder Brownie et d’interagir avec lui. De plus, huit autres locataires s’impliquent afin d’offrir quotidiennement les meilleurs soins au nouveau locataire à quatre pattes. 

Des locataires de Mon Shack s’investissent chaque semaine dans leur bénévolat à la SPA de l’Estrie, note la directrice. Avant, seuls les chats étaient acceptés au Shack.

«Plusieurs études soutiennent qu’être en relation avec un chien peut contribuer à la manifestation de sentiments de calme et contribuer à une diminution du stress. La présence d’un chien apporte un soutien affectif et est une bonne source de motivation pour sortir marcher. D’autres études ont démontré que la présence d’animaux avait des effets positifs et importants sur la santé à tous points de vue», souligne-t-elle.

«À Mon Shack, nous constatons déjà les effets bénéfiques, que ce soit lors d’activités quotidiennes, de rencontres en individuel ou encore lorsque quelqu’un pleur, Brownie arrive à la rescousse sans hésitation.»

Maïthé Cyr Morin et David Plante ont présenté leur nouvel ami en conférence de presse jeudi. 

«David avait son idée et y tenait. Il était très sérieux. Nous avons fait des recherches et nous avons convaincu la direction», lance fièrement la jeune femme.

«Maintenant, nous devons nous occuper du chien. Ça nous apprend à prendre des responsabilités», enchaîne David. 

«Nous avions été faire marcher Brownie et on s’est dit c’est ce chien-là qu’il nous faut!»