Le Cégep de Sherbrooke deviendra à compter de lundi, jour de la rentrée pour l’institution, un campus sans fumée.

Le Cégep devient un campus sans fumée

Le Cégep de Sherbrooke deviendra à compter de lundi, jour de la rentrée pour l’institution, un campus sans fumée : les fumeurs ne pourront plus sortir leurs cigarettes et leur briquet directement sur le campus.

L’automne dernier, l’institution a adopté une politique institutionnelle de lutte contre le tabagisme et cette interdiction complète découle de cette politique. Elle s’applique à l’ensemble de la communauté, tant aux étudiants qu’aux membres du personnel. 

« C’est une volonté du Cégep de favoriser un environnement sain », commente Marie-Claude Dupoy, directrice du service des communications et des affaires corporatives au Cégep de Sherbrooke.

L’établissement dit vouloir ainsi contribuer à la lutte au tabagisme. Il sera donc interdit de fumer sur l’ensemble des terrains du Cégep.

L’institution a adopté sa politique conformément à la Loi concernant la lutte contre le tabagisme. 

Selon Marie-Claude Dupoy, plusieurs autres cégeps de la province étaient déjà des campus sans fumée, dont Rosemont, Rivière-du-Loup et Sorel-Tracy. 

En accordant un délai de grâce entre l’adoption de la politique et l’entrée en vigueur de l’interdiction, le Cégep de Sherbrooke voulait ainsi donner le temps aux gens de se préparer à l’interdiction complète.

Conséquence de celle-ci, les cendriers ont été repoussés aux extrémités du campus. Il était auparavant possible de fumer sur le campus, mais le fumeur devait se trouver à neuf mètres des portes de l’établissement. 

Les personnes qui ne respectent pas cette politique pourraient notamment recevoir un avertissement et un avis disciplinaire s’ils ne s’y conforment pas; les sanctions demeurent les mêmes.

Cannabis

Interrogée sur le lien avec la légalisation du cannabis (à compter du 17 octobre), Marie-Claude Dupoy note que l’adoption de la politique date de novembre et que celle-ci n’y est pas liée. Elle note toutefois qu’en vertu d’un règlement, il est interdit de faire l’usage de drogues au Cégep, dont le cannabis. 

Dès lundi, quelque 5800 étudiants et étudiantes commenceront ou poursuivront leurs études collégiales. Ils commenceront l’année scolaire alors que les festivités entourant le cinquantième anniversaire de l’établissement battent leur plein. L’année 2018 a marqué le début des célébrations et celles-ci se poursuivent jusqu’en décembre. L’exposition de photographies du 50e, qui se déroule à la Société d’histoire de Sherbrooke jusqu’au 28 octobre, sera rapatriée au Cégep en novembre.

Finalement, les membres de la communauté collégiale pourront découvrir — si ce n’est pas déjà fait — un nouvel aménagement extérieur. Des espaces de détente ont été créés au cœur du campus. Il s’agit de la première phase du nouveau plan d’aménagement extérieur. Ce projet, qui a nécessité un investissement de plus de 300 000 $, fera l’objet d’une inauguration officielle vers la mi-septembre.