Le boulevard de Portland sera fermé pour les trois prochaines semaines entre Lionel-Groulx et Jacques-Cartier.

Le boulevard de Portland fermé pour trois semaines

SHERBROOKE — Le boulevard de Portland sera complètement fermé à partir de mercredi entre les boulevards Lionel-Groulx et Jacques-Cartier, et ce, pour les trois prochaines semaines. Des travaux de pavage, une construction de trottoir et des aménagements pour les intersections à la hauteur de Wilson et Wood pour sécuriser les traverses piétonnières sont prévus.

Caroline Gravel, directrice du service des infrastructures urbaines de la Ville de Sherbrooke, invite la population à éviter le secteur.

« On demande aux gens de prendre les artères périphériques comme Galt Ouest ou les autoroutes, signale-t-elle. La rue King est toutefois à éviter cette semaine, car on termine le pavage. Vendredi, ça va être difficile. »

À noter que le transport scolaire des écoles de Carillon et Montcalm ne sera pas perturbé. Les autobus auront accès au débarcadère.

À l’approche des temps froids, plus d’une cinquantaine de chantiers sont encore en cours à Sherbrooke. La Ville pourrait d’ailleurs effectuer des travaux de pavage jusqu’à 23 h la semaine et la fin de semaine, en fonction de la température.

« C’est une situation normale d’avoir autant de travaux en chantier, indique Mme Gravel. On va prendre toutes les belles journées qui restent. Tout ça pour ne pas revivre l’expérience de l’année dernière où il y avait des chantiers que nous n’avons pas pu terminer. On met les bouchées doubles pour terminer les projets. »

Mme Gravel souligne que la Ville a pris les moyens pour ne pas avoir à reporter trop de chantiers.

« L’année dernière, on avait bien avancé en ce qui concernait les travaux qui relevaient de la Ville comme l’excavation, explique-t-elle. Là où l’on avait eu beaucoup de retard, c’était au niveau du pavage avec l’entrepreneur externe. Cette année nous avons un nouvel entrepreneur externe qui met les bouchées doubles en travaillant le soir et les fins de semaine. C’est la grosse différence cette année et l’on a espoir de fermer nos chantiers. »

Ces heures supplémentaires des employés externes n’engendrent pas de coût supplémentaire pour la Ville selon Mme Gravel.

« Ça relève de l’entrepreneur externe et de l’entente qu’il a avec ses employés, mais ce n’est pas refacturé à la Ville de Sherbrooke. Si c’est nos employées, oui on paie le temps supplémentaire. »

Elle admet tout de même qu’il est fort possible que des employés de la Ville doivent faire des heures supplémentaires d’ici l’arrivée de l’hiver. Malgré tout, certains chantiers devront quand même être reportés.

« On parle d’une quinzaine de chantiers de plus grande envergure avec des excavations profondes qu’on sait pertinemment qu’on n’aura pas le temps de finir. On ne veut pas les laisser sur le gravier pour l’hiver. »

La Ville commence cette semaine des travaux d’excavation complets sur la rue Elm.