Le boul. René-Lévesque progresse rondement

La Ville de Sherbrooke est confiante de pouvoir ouvrir le boulevard René-Lévesque à la fin de l'automne malgré les retards accumulés en début d'été à cause des caprices de dame Nature.
« Nous avions accumulé trois semaines et demie de retard. On a récupéré une semaine et l'entrepreneur travaille les samedis », ajoute Caroline Gravel, directrice du Service des infrastructures urbaines à la Ville de Sherbrooke.
Par ailleurs, plusieurs artères achalandées du même secteur sont entravées simultanément depuis lundi matin dans le secteur de Rock Forest en raison des retards sur les travaux routiers en début de saison qui ont bousculé la planification des travaux. La fermeture de la rue Henri-Labonne, entre le chemin Godin et la rue Poisson, aurait pu être particulièrement problématique, mais tout s'est bien passé lundi matin pour le jour 1 des travaux.
« Il n'y a pas eu d'enjeux majeurs lundi matin, les automobilistes se sont bien dispersés sur le territoire. On demande aux gens de passer par l'autoroute ou par le vieux Rock Forest. Ils ne doivent pas tous se rabattre sur le boulevard Bourque, car vous savez que l'intersection du boulevard Bourque et de la rue Léger est l'intersection la plus achalandée du territoire avec 50 000 véhicules par jour », explique Caroline Gravel.
La Ville de Sherbrooke rajoute deux chantiers sur son territoire cette semaine : la rue de Courcelette, entre la rue Mc Manamy et jusqu'à près de la rue Chapleau, ainsi que rue D'Arcy-McGee, entre les rues du Président-Kennedy et Duval.
Enfin, six chantiers ont été complétés la semaine dernière sur le territoire.