Le Bloc québécois appuiera le projet de loi C-20 concernant la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) et le versement d'une prestation unique de 600$ aux Canadiens souffrant d’un handicap.
Le Bloc québécois appuiera le projet de loi C-20 concernant la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) et le versement d'une prestation unique de 600$ aux Canadiens souffrant d’un handicap.

Le Bloc québécois annonce son appui au projet de loi C-20

La Presse canadienne
PC
OTTAWA — Le Bloc québécois a annoncé samedi qu’il appuiera le projet de loi visant à modifier la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) et à verser une prestation unique de 600$ aux Canadiens souffrant d’un handicap.

Dans un communiqué samedi, le leader parlementaire du Bloc québécois, Alain Therrien, a dit que les mesures proposées avaient déjà été «sollicitées ou soutenues par le passé» par la formation.

Il a notamment souligné que la SSUC pourrait être accessible pour les entreprises saisonnières.

Vendredi, le ministre des Finances, Bill Morneau, avait indiqué que le gouvernement voulait rendre plus flexible la SSUC afin de convaincre davantage d’employeurs d’y avoir recours en période de pandémie

Les changements proposés vendredi commenceraient de façon rétroactive à compter du 5 juillet et s’étendraient jusqu’au 21 novembre. Mais il est prévu que la SSUC soit prolongée jusqu’au 19 décembre.

Quant à la prestation pour les handicapés, les libéraux avaient tenté de l’inclure dans un projet de loi qui n’avait pas reçu en juin l’assentiment des partis de l’opposition.

L’appui du Bloc à C-20 signifie que le projet de loi est sûr d’être adopté.

Selon le Bloc, il aurait été aussi «possible pour le gouvernement de proposer aussi des mesures de bonification de la Prestation canadienne d’urgence dans une perspective de retour au travail des bénéficiaires et de modifier l’assurance-emploi pour prolonger la prestation des grands malades jusqu’à 50 semaines».

Le président de la Chambre des communes, Anthony Rocca, a officiellement convoqué les élus pour lundi, à midi, afin de débattre de ce projet de loi.

Il a aussi avisé les élus qu’une séance hybride se déroulera mercredi.