Le tracé de la nouvelle rue des Grandes-Fourches forcera le déménagement du Bingo Abénaquis.

Le Bingo Abénaquis se cherche un nouveau toit

Le Bingo Abénaquis, situé au centre-ville de Sherbrooke depuis une dizaine d’années, devra avoir déménagé avant la fin de l’été 2019. Des pourparlers sont en cours avec la Ville de Sherbrooke pour lui trouver un nouveau toit.

Si le bâtiment abritant le Club de curling de Sherbrooke sera épargné par le nouveau tracé de la rue des Grandes-Fourches, il en va tout autrement du salon de jeu ayant pignon sur la rue des Abénaquis. Il recevra vraisemblablement un avis d’éviction dans les prochaines semaines. 

Lire aussi: Le curling ne déménage pas... pour l'instant

« Nous n’avons pas reçu d’avis officiel, mais officieusement, la Ville nous a confirmé qu’il faudrait déménager », indique Martine Staehler, présidente du Regroupement des bingos de la région de Sherbrooke.

« Le tracé de la nouvelle route passe par notre bâtisse, alors la Ville nous a contactés. Elle veut discuter d’un prix d’achat. Le terrain vaut beaucoup plus cher que le bâtiment, mais il faut aussi évaluer les inconvénients que nous impose un déménagement », ajoute-t-elle.

Ironiquement, les premières évaluations laissaient croire que c’était plutôt le Club de curling qui serait touché par le tracé. « Mais on ne peut pas dire que c’est une surprise non plus. »

La construction du nouveau pont des Grandes-Fourches étant prévue pour 2019 et 2020, le Bingo doit avoir quitté ses installations pour septembre 2019. « Ça nous laisse un peu de temps pour trouver quelque chose. Nous cherchons dans la zone où nous avons le droit d’exploiter un salon de jeu, soit le territoire de l’ancienne ville de Sherbrooke, avant la fusion. Pour nous, l’idéal serait de rester près du centre-ville. Nous regarderons ce qui est disponible, autant les bâtisses que les terrains. Nous regarderons toutes les possibilités avant de faire un choix. Nous aimerions avoir l’équivalent de ce que nous avons maintenant. »

Il faudra aussi considérer le stationnement, alors que le salon de jeu compte actuellement 150 cases.


« Pour nous, l’idéal serait de rester près du centre-ville. Nous aimerions avoir l’équivalent de ce que nous avons maintenant.  »
Martine Staehler, présidente du regroupement des bingos de la région de Sherbrooke

Les activités du Kinzo, du bar et du restaurant déménageront également dans le nouvel immeuble. « Nous ne pouvons pas séparer les activités puisqu’elles sont toutes associées au permis de Loto-Québec. »

Le Bingo Abénaquis et son terrain sont évalués à 1,4 M$. Huit organismes à but non lucratif bénéficient des revenus du bingo.