Une des deux personnes décédées habitait au CHSLD d’Youville à Sherbrooke.
Une des deux personnes décédées habitait au CHSLD d’Youville à Sherbrooke.

Le bilan s’alourdit de deux autres morts et de 65 nouveaux cas

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Sombre bilan pour la pandémie de COVID-19 en Estrie ce jeudi : deux personnes sont décédées des complications du coronavirus et 65 personnes ont été déclarées positives à la COVID-19. Les deux personnes décédées habitaient l’une au CHSLD d’Youville à Sherbrooke et la seconde à la Résidence du Mont de Granby.

Fait à noter, ce sont plusieurs régions de l’Estrie qui sont touchées : le RLS de la Haute-Yamaska (+ 16 personnes), le RLS des Sources (+ 13 personnes), le RLS du Granit (+13), Sherbrooke (+ 10) et le RLS de La Pommeraie (+ 7), suivis de hausse plus modestes dans les RLS du Val-Saint-François (+3), du Haut-Saint-François (+3) et de Coaticook (+2). Le RSL de Memphrémagog continue d’être épargné. On retrouve seulement trois cas actifs dans ce RLS.Le RSL de Memphrémagog continue d’être épargné. On retrouve seulement trois cas actifs dans ce RLS.

Avec 65 nouveaux cas, c’est la deuxième plus haute augmentation quotidienne enregistrée en Estrie depuis le début de la pandémie.

Par contre, la moyenne mobile des sept derniers jours demeure à 40 nouveaux cas quotidiens.

La moyenne mobile demeure importante à considérer, davantage encore que le portrait d’une seule journée, indique souvent le ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé.

L’Estrie avait été relativement épargnée dans la première vague concernant le nombre de décès avec 26 personnes décédées des complications de la maladie. Dans la première vague, il n’y avait eu aucune éclosion dans les CHSLD de l’Estrie, mais quelques résidences privées pour aînés (RPA) avaient été frappées au tout début de la pandémie au Québec.

Depuis le 11 septembre, 19 Estriens supplémentaires sont décédés de la COVID-19.

L’unité 2 du CHSLD d’Youville se retrouve maintenant sur la liste des « CHSLD en situation critique » sur le site du ministère de la Santé et des Services sociaux. Le bilan est maintenant de 13 résidents (sur 20) et quatre employés infectés, dont un résident est décédé.

Le CHSLD de Lac-Mégantic est aussi sur cette liste avec 20 résidents sur 40 d’infectés, dont trois sont décédés, ainsi que 14 employés infectés. Cette éclosion est cependant demeurée stable depuis plusieus jours.

Toutefois, au Québec, l’Estrie continue néanmoins de faire bonne figure, comme en témoigne un tableau présenté jeudi par le gouvernement du Québec, comme en témoigne le tableau suivant (voir plus bas).

Plusieurs éclosions dans la MRC des Sources

Plusieurs éclosions actives sont en cours dans les RLS de la Haute-Yamaska, du Granit et des Sources.

Plus tôt cette semaine, la Santé publique de l’Estrie a lancé un appel à toutes les personnes qui ont fréquenté le Club Aramis d’Asbestos entre le 22 et le 31 octobre inclusivement de se faire dépister pour la COVID-19.

Jeudi, une éclosion de moins de cinq personnes s’est aussi ajoutée à la salle de quilles Quille-O-Rama d’Asbestos.

D’autres éclosions affectent durement cette MRC de 14 500 personnes : une à l’Hôpital, CLSC et centre d’hébergement d’Asbestos et la seconde à la résidence privée pour aînés Manoir Jeffrey. Cette éclosion au Manoir Jeffrey d’Asbestos a affecté jusqu’ici huit résidents et trois employés et causé la mort d’un des résidents de cette résidence privée pour aînés (RPA) d’un peu plus de 200 unités d’habitation.

Une personne atteinte de la COVID-19 a aussi fréquenté l’école secondaire L’Escale à Asbestos. Une éclosion concerne aussi l'aréna Connie Dion et Hockey Asbestos avec moins de cinq cas déclarés.

On y compte finalement cinq éclosions dans des milieux de travail. Mercredi, le maire d’Asbestos Hugues Grimard a lancé un appel à tous ses citoyens afin qu’ils soient vigilants.

« Ça fait longtemps qu’on entend parler de la COVID. On a eu quelques éclosions au départ qui étaient davantage en milieu fermé, en soins de longue durée. Peut-être que les gens ne se sentaient pas concernés parce que c’était dans les plus grandes villes. Mais aujourd’hui, force est de constater que ça peut éclore partout. C’est le temps que la population se sente concernée. Je demande à la population de respecter les consignes sanitaires, que ce soit en milieu scolaire, dans les bars ou les lieux publics. On a un rôle en tant que société pour s’assurer de minimiser la vague et de la stopper le plus rapidement possible », a-t-il dit en soulignant que cette fois, le virus est bel et bien présent dans la population active.

L’agrégat du Granit se poursuit

L’agrégat des municipalités de Lac-Mégantic et de Frontenac (excluant les cas qui résident en milieu d’hébergement) continue aussi sa progression : il y a maintenant 92 personnes infectées dans cette zone de la MRC du Granit, soit huit de plus au bilan par rapport au bilan de mercredi.

Les éclosions dans les CHSLD et les résidences privées pour aînés de la MRC du Granit sont demeurées stables jeudi.

Rappelons qu’un agrégat est un regroupement inhabituel de cas d'une même maladie dans une population, pour une zone géographique et une période de temps donnée.

En terminant, la différence entre un RLS (réseau local de services) et une MRC (municipalité régionale de comté) est expliquée dans cet article.