Une foule de gens sont venus s'amuser dans les installations du Carnaval de Sherbrooke samedi.

Le beau temps sourit au Carnaval de Sherbrooke

En cinq années aux commandes de la coordination du Carnaval de Sherbrooke, Claudine Roussel n’avait jamais vu d’aussi belles conditions météo pour la tenue des activités. Elle se dit agréablement surprise de la foule qui s’est rassemblée au parc Jacques-Cartier tout le week-end et assure qu’il s’agit de la meilleure édition. Le succès rencontré démontre la popularité grandissante de l’événement, se réjouit-elle.

Il faut dire que cette édition avait commencé en grand vendredi soir.

« On a eu le spectacle d’Alain-François où le toit de la tente a levé, disons-le. Tous les gens présents peuvent le dire, il y avait de l’ambiance là! Et [samedi], peu avant 9 h, on voyait les poussettes arriver... Avec la température, on savait qu’on allait être bien et qu’on allait s’amuser, on le voit, les gens sont au rendez-vous. C’est très satisfaisant, ça surpasse nos attentes. On a de nouvelles activités cette année et on constate que ça plaît aux gens, on le voit avec les sourires sur les lèvres », exprime la coordonnatrice. 

Depuis cinq ans, Dame Nature n’a pas toujours été de leur côté. L’an dernier, l’événement s’était déroulé sur le gazon. Avec les années, l’équipe a réussi à jongler avec les aléas de la météo. Même que la belle neige de ce week-end les a surpris.

« On n’avait pas le choix, on s’adaptait. On s’assurait d’être moins tributaires de la neige. Cette année, la neige a été un heureux problème au début du montage. On a composé avec un couvert de neige auquel on n’était pas habitués », ajoute Mme Roussel.

« La température, c’est sûr que c’est un coupon de succès, on l’attendait depuis cinq ans, indique la présidente du carnaval, Sylvie L. Bergeron. Ç’a été une édition exceptionnelle, au niveau de tous les secteurs. On peut aller plus loin sans aucun doute, le succès qu’on a connu est au-delà de nos prévisions, ça suppose des responsabilités supplémentaires. L’année prochaine, on va travailler pour que ce soit du même ordre, il y a du travail sur la planche. On a remarqué des choses et il reste du travail pour bonifier, on ne veut pas nécessairement grossir, mais grandir. »

Étant victimes de leur popularité ce week-end, les organisatrices mentionnent avoir manqué un peu de bénévoles.

« On est contentes du travail de nos bénévoles, mais on en a manqué justement à cause du succès. On a vendu plus de billets. Ça montre que c’est un événement qui prend de l’ampleur. »

Le bilan de l’événement en chiffres sera fait par l’équipe dans les prochains jours.

Le carnaval avait sondé les visiteurs quant à leur provenance, et les résultats indiquent que 12 % d’entre eux venaient de l’extérieur de Sherbrooke. Cette information motive l’équipe à commencer le travail pour la prochaine édition, afin qu’elle soit tout autant une réussite.

Un laissez-passer avec des privilèges

Le comité d’organisation a surtout reçu plusieurs commentaires positifs au sujet des accès qu’offre le laissez-passer du carnaval. En plus d’avoir l’entrée gratuite au Mont-Bellevue tout le week-end, le laissez-passer permet aussi d’avoir des rabais pour les activités du Musée de la nature et des sciences et pour la location d’équipement à la Base de plein air André-Nadeau. Cette année, la montagne de ski Owl’s Head a aussi joint les festivités : des blocs de trois heures de ski sont offerts pour les détenteurs d’un laissez-passer du carnaval.

« Vraiment, on lance la relâche, c’est le but de faire des activités en famille, en plein air. On veut que les gens passent le plus de temps possible dehors », exprime Mme Roussel.