Le concept de bœuf à l’herbe, prôné depuis septembre par A & W, implique non seulement d’élever les veaux d’embouche au pâturage, mais aussi de poursuivre cette technique jusqu’à l’abattage. Une pratique qui pourrait prendre de l’expansion au Québec.
Le concept de bœuf à l’herbe, prôné depuis septembre par A & W, implique non seulement d’élever les veaux d’embouche au pâturage, mais aussi de poursuivre cette technique jusqu’à l’abattage. Une pratique qui pourrait prendre de l’expansion au Québec.

Le « bœuf à l’herbe », ça mange quoi en hiver?

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
Initiative de journalisme local - La Tribune
D’ici quelques mois, la chaîne A & W servira ses premiers burgers de « bœuf à l’herbe » élevé au Québec. Si ce concept a notamment été vulgarisé par l’agronome estrien Robert Berthiaume en plein pâturage de Lac-Brome dans ses publicités, sait-on toutefois ce que sa popularisation signifie pour le Québec ?