L'évacuation au pavillon Montcalm de l’école secondaire Mitchell-Montcalm a eu lieu mardi après-midi.
L'évacuation au pavillon Montcalm de l’école secondaire Mitchell-Montcalm a eu lieu mardi après-midi.

L’appel à l’école Montcalm était un «canular»

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
L’intervention policière de mardi après-midi au pavillon Montcalm de l’école secondaire Mitchell-Montcalm a été provoquée par un «canular».

C’est à cette conclusion qu’est venu le Service de police de Sherbrooke (SPS) à la suite de son enquête.

Rappelons que l’école secondaire du boulevard de Portland a dû être évacuée pour qu’on effectue des vérifications après un appel préoccupant. L’évacuation des élèves et du personnel s’est déroulée durant la pause entre le troisième et le quatrième cours.

«Nous ne donnons pas la nature de l’appel», affirme Martin Carrier, porte-parole du SPS.

«Nous ne faisons pas de commentaire à ce sujet.»

Les cours ont pu reprendre normalement mercredi matin.

M. Carrier souligne toutefois que l’opération s’est bien déroulée et que le protocole en pareille situation a bien fonctionné.

«Nous avons eu une très bonne collaboration de tout le monde lors de l’événement, comme de la direction de l’école et du Centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke», dit-il.

Dans de tels cas, les écoles suivent un protocole d’urgence basé sur une situation d’incendie, mais aussi d’autres événements du genre qui pourraient survenir, explique Donald Landry, directeur du secrétariat général et des communications du CSSRS.

 Dans ce cas-ci, la direction n’a pas eu à contacter les parents. Bon nombre d’élèves ont eux-mêmes averti rapidement leurs parents de la situation.

L’école Montcalm compte 979 élèves. - Avec Isabelle Pion