Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Il sera permis de consommer de l’alcool à certaines conditions dans Wellington-sur-Mer.
Il sera permis de consommer de l’alcool à certaines conditions dans Wellington-sur-Mer.

L’alcool sera permis avec un repas dans Wellington-sur-Mer

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Le projet-pilote mené l’an dernier pour la consommation d’alcool dans l’espace urbain Wellington-sur-Mer, au centre-ville, a été suffisamment concluant pour permettre à nouveau de boire de l’alcool dans ces aménagements cet été. Bières, vins ou autres devront nécessairement accompagner un repas pour être permis. 

Les lieux visés sont le carré Strathcona, l’Oasis urbaine et la place Well Sud, entre 11 h et 22 h, du 17 juin au 4 octobre. Si le couvre-feu est toujours en vigueur, le règlement ne permettra pas la consommation d’alcool à l’extérieur après le couvre-feu. 

L’alcool devra se trouver dans un verre de plastique ou une cannette. La surveillance de la consommation d’alcool et de l’utilisation des tables sera augmentée.

Les propriétaires des commerces de la rue Wellington Nord ont été consultés pour valider qu’ils étaient favorables à une telle mesure. 

Danielle Berthold, présidente du comité de la sécurité publique, confirme que le banc d’essai de l’an dernier s’est bien déroulé. « Il faudra suivre les décrets pour faire respecter les habitudes de consommation. Bravo pour les gens qui consomment de façon raisonnable. »

Mme Berthold ajoute que la consommation d’alcool dans les parcs sera à l’ordre du jour du prochain comité de sécurité publique la semaine prochaine. « Nous devrions arriver avec une recommandation d’ici la fin mai, sinon en juin. »

Évelyne Beaudin, qui milite pour un assouplissement du règlement municipal portant sur la consommation d’alcool, s’est montrée favorable à cette mesure. « L’an dernier, j’ai trouvé que ça apportait une belle couleur à Wellington-sur-Mer. Personnellement, je serais allée plus loin. J’aurais permis, comme sur les terrasses, la consommation d’alcool sans repas, parce que ça arrive qu’on va rejoindre des amis qui sont en train de manger au centre-ville et on souhaite partager un moment avec eux. Ça aurait permis d’encourager davantage certains commerces. Tranquillement, on va vers plus d’ouverture et de tolérance pour le laisser vivre. Si ça continue de bien se passer, on pourrait convaincre les élus d’élargir et de faire comme Montréal, Saint-Georges, Drummondville et Québec, et d’être un peu plus libres dans les espaces publics. »

Steve Lussier y voit une formule gagnante. « On va inviter les gens à en profiter de la bonne façon comme l’an passé. »