L'affaire Nanuk: Daniel Lapierre acquitté

François Van Hoenacker
François Van Hoenacker
La Tribune
Daniel Lapierre a poussé un immense soupir de soulagement hier matin lorsque le juge Chapdelaine a rendu sa décision. L'homme de Sawyerville, qui avait été accusé « d'avoir tué ou blessé des animaux volontairement et sans excuse légitime «, a été acquitté.
« Je suis vraiment soulagé », admet M. Lapierre, visiblement ému. « Moi aussi j'aime les animaux, j'ai un chien moi aussi. Tout ce que je voulais faire, c'était de protéger mes chevaux... Tout ça a été très difficile pour moi et ma famille, on ne souhaite pas revivre ça », ajoute-t-il, encore sous le coup de l'émotion.
Selon son avocate Me Mia Manocchio, Daniel Lapierre avait aperçu le 1er janvier un chien agressif près de ses chevaux qui étaient alors devenus hystériques. « Mon client est allé chercher sa carabine et a tiré un coup de feu pour effrayer l'animal, mais ce faisant, il a blessé accidentellement le chien en question qui a ensuite dû être euthanasié », explique Me Manocchio. « Le juge Chapdelaine a considéré tout à fait légitime la réaction de mon client et l'a acquitté sur le champ », ajoute l'avocate.
L'histoire de Nanuk, le chien qui avait perdu la vie suite à cet incident, avait créé un véritable psychodrame dans la région ainsi que sur la toile. Une pétition intitulée « Justice for Nanuk « avait notamment été mise sur pied sur Facebook et comptait plus de 1500 membres. « C'était vraiment frustrant, car je ne pouvais rien dire depuis le début des procédures », confie M. Lapierre.
Texte complet dans La Tribune de samedi.