L’accès aux visiteurs et aux proches aidants restera resserré pour une semaine supplémentaire à l’Hôpital Fleurimont, à l’Hôtel-Dieu de Sherbrooke, à l’Hôpital de Granby et à l’Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins. La mesure se poursuivra jusqu’au samedi 23 janvier inclusivement.
L’accès aux visiteurs et aux proches aidants restera resserré pour une semaine supplémentaire à l’Hôpital Fleurimont, à l’Hôtel-Dieu de Sherbrooke, à l’Hôpital de Granby et à l’Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins. La mesure se poursuivra jusqu’au samedi 23 janvier inclusivement.

L’accès aux hôpitaux de l’Estrie resserré une autre semaine

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
L’accès aux visiteurs et aux proches aidants restera resserré pour une semaine supplémentaire à l’Hôpital Fleurimont, à l’Hôtel-Dieu de Sherbrooke, à l’Hôpital de Granby et à l’Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins. La mesure se poursuivra jusqu’au samedi 23 janvier inclusivement.

Les experts internes en prévention et en contrôle des infections ont recommandé de maintenir l’accès limité pour sept jours additionnels à la suite d’une première restriction annoncée pour la période du 9 au 16 janvier et après analyse de la situation actuelle dans ces installations.

Plusieurs éclosions de COVID-19 sont toujours en cours dans les quatre hôpitaux, en particulier à l’Hôpital Fleurimont qui fait face à 10 éclosions.

Plusieurs éclosions de COVID-19 sont toujours en cours dans les quatre hôpitaux, en particulier à l’Hôpital Fleurimont qui fait face à 10 éclosions. 

Cette décision survient aussi alors que les deux hôpitaux de Sherbrooke, qui sont désignés par le ministère de la Santé et des Services sociaux pour recevoir des patients atteints de la COVID-19, font face à une pression jamais vue pour hospitalier des patients atteints du contagieux coronavirus.

« Le fait de limiter la circulation à l’intérieur de ces quatre hôpitaux permettra de réduire au maximum les risques de propagation du virus », souligne le CIUSSS de l’Estrie-CHUS dans un communiqué.

Ainsi, aucun visiteur ou proche aidant ne sera admis dans l’une de ces installations. Dans certaines situations, un proche aidant peut être requis médicalement et autorisé par l’équipe de soins, en fonction de la condition de l’usager :

  • accompagnateur dans un secteur ambulatoire (cliniques externes, médecine de jour, chirurgie d’un jour, endoscopie, hémodynamie, angiographie, imagerie médicale, urgence);
  • un parent pour un enfant en pédiatrie;
  • un accompagnateur pour un accouchement;
  • un proche à la fois pour une personne en fin de vie.

Les mesures de contrôle aux entrées seront augmentées pour s’assurer du respect des consignes. La direction du CIUSSS de l’Estrie-CIUSSS est consciente de la difficulté pour les proches de personnes hospitalisées de ne pouvoir être présents auprès de celles-ci dans un moment difficile, mais se doit d’appliquer rigoureusement les consignes sanitaires nécessaires pour protéger la population, les travailleurs de la santé ainsi que l’accès aux soins et aux services.