La mairesse Julie Morin

Lac-Mégantic se limite à l'inflation

Les élus de Lac-Mégantic qui ont réussi à maintenir la hausse des taxes à 1,9 pour cent, suivant la courbe d’évolution de l’indice des prix à la consommation (IPC) au Canada.

Pour une maison unifamiliale d’une valeur moyenne de 165 900 $, cette augmentation représente 51 $ annuellement.

Le budget équilibré de 2020 s’élève à 18,1 M$, alors qu’en 2019 c’était 18,2 M$. Cinq grands objectifs ont ainsi été respectés par le conseil municipal de Lac-Mégantic : maintenir les services à la population, limiter l’augmentation du compte de taxes, poursuivre les efforts de réduction de l’endettement à long terme, stabiliser les dépenses, et devenir plus agile pour mieux réagir aux imprévus et saisir davantage les opportunités, ceci en lien avec la nouvelle planification stratégique, qui sera dévoilée tôt en 2020.

« Nous sommes fiers de ce budget puisqu’il est réaliste et responsable. Nous avons limité au maximum les impacts sur le citoyen tout en prévoyant les revenus nécessaires afin de faire face aux obligations actuelles et futures », a indiqué la mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin.

Toutes les tarifications de services, aqueduc, égouts, déchets, compostage et collecte sélective demeurent au niveau de 2019.

La mairesse Julie Morin a insisté sur certains points importants du contexte du nouveau budget 2020, « comme les dépenses incompressibles en hausse hors de notre contrôle, la collecte sélective des matières résiduelles et la hausse des services de la Sûreté du Québec (SQ) de 6,6 pour cent, la négociation de la convention collective en cours pour les employés municipaux, l’importante hausse des redevances éoliennes qui ont doublé, une nouvelle approche en gestion municipale issue de l’expérience du nouveau directeur général, Jean Marcoux, dont il s’agit du 33e budget dans sa carrière, pour amener Lac-Mégantic à devenir une ville performante. »

Incidemment, le gouvernement du Québec a demandé que se finalisent les dossiers post-tragédie de 2013 pour le 31 décembre 2019. Des réclamations d’aide reliées à certaines factures que Lac-Mégantic a dû payer déjà ont été refusées par le ministère de la Sécurité publique, pour un montant de 3,34 millions, et Lac-Mégantic négocie avec le gouvernement pour que celui-ci paye ce montant au complet. « Nous ne sommes pas en affrontement avec le gouvernement québécois, mais seulement en négociation. Des discussions à ce sujet auront lieu en janvier. Ce ne sont pas des factures qui sont en cause, mais des montants regroupés en trois grands thèmes, en litige par grands principes », a expliqué le d. g. Jean Marcoux.