La Ville paie un surplus pour des avocats au privé

SHERBROOKE - La Ville de Sherbrooke se voit contrainte d'ajouter 115 000 $ aux 65 600 $ prévus dans son budget de services juridiques. Cet argent servira à payer des avocats externes, c'est-à-dire des avocats de firmes privées.

« La très grande majorité des dossiers traités par la division du contentieux le sont par les avocats de la Ville, peut-on lire dans le sommaire décisionnel. Pour diverses raisons telles que, notamment les conflits d'intérêts ou l'absence d'expertise dans un domaine spécifique, nous devons faire appel à des avocats de pratique privée. »

La Ville de Sherbrooke mentionne également qu'il est difficile de prévoir le nombre et la complexité des dossiers nécessitant des avocats externes.

Six dossiers importants sont confiés actuellement à des avocats de firmes privées.

Deux dossiers sont devant un arbitre, car des employés congédiés par la Ville de Sherbrooke ont contesté leur renvoi.

Un avocat plaide aussi devant la cour supérieure pour la Ville dans une affaire de contestation d'une mesure disciplinaire importante.

Dans deux autres cas, les avocats sont embauchés pour des contrôles judiciaires dans des révisions de l'évaluation foncière.

Finalement, un autre avocat défend un employé de la Ville de Sherbrooke qui est poursuivi pour dommages et intérêts.