Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le maire Steve Lussier se montre ouvert à bonifier l’aide aux événements en 2021 si la crise provoquée par la COVID perdure.
Le maire Steve Lussier se montre ouvert à bonifier l’aide aux événements en 2021 si la crise provoquée par la COVID perdure.

La Ville ne laissera pas tomber événements et festivals

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Pas question pour la Ville de Sherbrooke de laisser tomber ses événements majeurs et ses festivals, durement touchés par la COVID. Tant le maire Steve Lussier que le président du comité de la culture, Paul Gingues, verront à ce que ces manifestations traversent la tempête jusqu’à ce que la population puisse à nouveau sortir de la maison.

« Nous aurons une nouvelle présentation sur le sujet en janvier », indique le maire Steve Lussier. « Pour le moment, nous avons accordé le même budget aux événements et festivals qu’en 2020, en plus d’une indexation. C’est la première fois qu’il y a une telle indexation. On verra ensuite pour la suite des choses. »

L’an dernier, ce sont 80 % des montants prévus au budget des événements qui avaient été versés aux organisations concernées, et 100 % si l’événement avait eu lieu dans une forme adaptée.

« On va s’ajuster parce qu’on ne souhaite pas perdre des événements. On doit continuer à les supporter. Je suis inquiet de ce côté-là », insiste le maire.

Paul Gingues abonde dans le même sens. « Ce que je préconise, c’est de voir ce qui va se passer avec le vaccin et avec la variante de la COVID. On a quand même fait quelque chose de bien en donnant des vivres aux événements en 2020. »

M. Gingues est catégorique : il faut soutenir les événements. « Les festivals ont fait leurs preuves. Il faut les aider le plus qu’on peut. La culture est un des piliers du développement durable. »

Rappelons qu’en début de semaine, plusieurs événements de la région rapportaient avoir l’intention de s’adapter au contexte pour offrir une programmation transformée de leurs activités, notamment le Sherblues, le Festival du cinéma du monde et le Festival des traditions du monde.