Caroline Gravel

La Ville engage des avocats américains pour protéger son eau

SHERBROOKE - L'eau de Sherbrooke est l'une des meilleures en Amérique du Nord et la Ville la protégera. La médaille d'argent qu'elle a gagnée au concours de la meilleure eau potable en Amérique du Nord pourrait être menacée par l'agrandissement du site d'enfouissement de Coventery. Cependant, Sherbrooke a engagé des avocats américains pour défendre sa ressource naturelle.

La directrice du service des infrastructures urbaines à la Ville assure que Sherbrooke se battra bec et ongles afin de garder son eau propre. Rappelons que Coventery veut doubler la superficie de son dépotoir, afin de desservir tout le Vermont.

Lire aussi: La meilleure eau potable au Québec

La meilleure eau potable en Amérique du Nord?

« Ce qui nous inquiète, c'est qu'une station d'épuration municipale n'est pas faite pour traiter des eaux de lixiviat industriel comme un site d'enfouissement. L'eau va être correcte en fonction des critères environnementaux municipaux, mais les tests au niveau des métaux lourds ne seraient pas faits et ça contaminerait notre eau », explique Caroline Gravel.

« On a obtenu l'autorisation d'engager des avocats américains, démarche qui a été faite, poursuit-elle. On doit se présenter devant le prochain conseil à Coventry et exiger que nos droits soient respectés. »

L'eau de Sherbrooke est puisée dans le lac Memphrémagog. 80 % de ce lac est sur le territoire canadien, et le reste est sur le territoire de l'état du Vermont.

L'une des meilleures pour l'instant

Sherbrooke demeure fidèle à sa réputation et a une eau potable digne de mention. Présente à Las Vegas pour le concours organisé par l'American Water Works Association, la Ville s'en est tirée avec une seconde place. Plus de 25 municipalités ont participé à ce concours. Si de nombreux tests étaient effectués sur les échantillons, le goût de l'eau était également très important. « Les Sherbrookois peuvent être fiers de la qualité de leur eau potable. Ils peuvent mettre dans leurs habitudes de ne pas acheter de bouteille d'eau, car la qualité de leur eau vaut 100 fois plus que celles des bouteilles d'eau achetées en magasin et ils y ont accès gratuitement à leur robinet », rappelle Caroline Gravel.

« On s'attendait à un très bon résultat, mais on est déçus d'être tombés deuxièmes, car nous étions à égalité au premier rang. La suite était déterminée par un tirage au sort », explique-t-elle.

Dans les dernières années, la Ville a investi 33 millions de dollars dans son système de traitement d'eau. « Nous sommes les seuls en Amérique du Nord à avoir le système que nous avons actuellement. Nous sommes fiers de notre avant-gardisme et de nos résultats », se réjouit Mme Gravel.

En milieu de soirée mercredi, le gagnant de la médaille d'or était inconnu.