La Ville de Sherbrooke autorise l’assouplissement de certaines règles en lien avec l’aménagement extérieur pour les terrasses des dépanneurs, des restaurants et des microbrasseries.
La Ville de Sherbrooke autorise l’assouplissement de certaines règles en lien avec l’aménagement extérieur pour les terrasses des dépanneurs, des restaurants et des microbrasseries.

La Ville autorise des terrasses plus grandes

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
La Ville de Sherbrooke autorise l’assouplissement de certaines règles en lien avec l’aménagement extérieur pour les terrasses des dépanneurs, des restaurants et des microbrasseries.

Un agrandissement d’une superficie supérieure à 40 % de la superficie de plancher occupée par l’établissement sera permis, tout comme l’installation de deux enseignes mobiles non lumineuses pour annoncer le menu, ont accepté les élus du conseil municipal lundi soir.

D’une durée limitée, cette plus grande flexibilité veut ainsi venir en aide aux commerçants ayant pignon sur rue sur le territoire de la Ville dans le contexte du déconfinement de la pandémie.

Les activités de service à l’auto, au vélo ou au piéton de ces mêmes commerces seront autorisées dans l’aire de stationnement, ajoute-t-on dans un communiqué de presse. Les indications pour s’y rendre et le menu pourront être disponibles sur deux différents types d’enseignes non lumineuses. 

En ce qui concerne les activités de récupération de consignes, l’installation d’un chapiteau sans publicité d’une superficie maximale de deux mètres carrés et l’installation de deux conteneurs de 15 mètres carrés de marchandises en acier sans publicité ou inscription seront autorisées. Sur place, les critères à respecter pour le retour des contenants devront être indiqués sur deux enseignes mobiles temporaires non lumineuses.

Enfin, des abris commerciaux sans publicité pourront être installés afin de protéger la clientèle des intempéries et du soleil pendant la période d’attente avant d’accéder au commerce. Deux enseignes mobiles non lumineuses pourront y être installées, précise-t-on.

Pour chacune de ces situations, des cases de stationnement pourront aussi être retirées si cela s’avère nécessaire. Il est à noter que l’assouplissement de ces règles prendra fin le 15 octobre 2020.

Toutefois, ces mesures d’assouplissement ne concernent ni la délivrance du certificat d’autorisation de servir de l’alcool sur une terrasse commerciale, l’obligation de maintenir un accès aux véhicules du Service de protection contre les incendies, ni toutes autres normes d’urbanisme et de construction applicable à l’immeuble.

Les commerçants désirant plus d’information sur le sujet peuvent téléphoner au 819 823-8000 poste 5905 ou écrire à planif.dev.urbain@sherbrooke.ca.