Les bacs de compost continueront d’être ramassés par le personnel municipal jusqu’en 2023.

La Ville assure la collecte des bacs bruns jusqu’en 2023

Les cols bleus assumeront la collecte des bacs bruns jusqu’en 2023. La Ville de Sherbrooke, qui s’occupe déjà de ramasser le contenu des bacs de compost depuis 2012, continuera le travail pour cinq ans.

Un appel d’offres avait été effectué par la Ville de Sherbrooke afin de vérifier s’il était toujours aussi rentable de s’occuper de la collecte. « L’analyse comparative des prix obtenus et des coûts globaux internes démontre à nouveau que cette activité coûte moins cher aux contribuables sherbrookois lorsqu’elle est effectuée par le personnel municipal », peut-on lire dans un communiqué de presse émis par la Ville.

Dans le sommaire décisionnel, la Ville explique que trois options ont été étudiées, soit de continuer les collectes avec sept nouveaux camions, de continuer les collectes avec les sept camions achetés en 2012 ou de remplacer graduellement ces camions. C’est finalement la dernière option qui a été choisie.

En effet, c’est cette option qui coûtera le moins cher aux contribuables. Dans le rapport décisionnel, il est mentionné qu’il coûtera 6 970 486 $ pour effectuer la tâche tout en changeant graduellement la flotte de camions. Il aurait coûté 7 114 196 $ de garder les véhicules de 2012 et 7 600 864 $ de remplacer tous les camions la même année. Donner le contrat à une compagnie privée aurait coûté 8 370 588 $.

« Sur la base des résultats financiers obtenus pour l’option 3, la Ville de Sherbrooke aurait une économie globale de l’ordre de 1 400 000 $ à réaliser », note-t-on dans le sommaire décisionnel.

« Si l’option 2, bien que plus chère, était retenue, il faudrait ajouter 85 000 $ par année au budget pour les coûts supplémentaires de fonctionnement de la flotte. [...] Un remplacement de flotte complet la même année ne sont pas souhaitable, car la fiabilité des équipements et par conséquent du service au citoyen est excellente au début, requiert des investissements importants après cinq ans d’utilisation, et elle devient très aléatoire à la fin de la durée de vie des camions (pannes fréquentes) », est-il indiqué dans le sommaire.

Deux camions seront changés toutes les années de 2019 à 2021 et le dernier sera échangé en 2022.