La baisse de valeur du Carrefour de l’Estrie est uniquement attribuable à la fermeture du magasin Sears, qui occupait jusqu’en début d’année une superficie d’environ 115 000 pieds carrés, soit environ 10 pour cent de la superficie totale du Carrefour de l’Estrie.

La valeur du Carrefour réduite de 16,5 M$

SHERBROOKE — La Ville de Sherbrooke annonçait, mardi, que la valeur du Carrefour de l’Estrie avait été évaluée à la baisse. Alors que l’immeuble était évalué à 351,5 M$ sur l’ancien rôle d’évaluation foncière, la valeur au nouveau rôle est de 335 M$, soit une baisse de 16,5 M$ ou 5 pour cent.

Selon le chef de la division d’évaluation du service des finances à la Ville, Richard Gagné, la baisse de valeur est uniquement attribuable à la fermeture du magasin Sears, qui occupait jusqu’en début d’année une superficie d’environ 115 000 pieds carrés, soit environ 10 pour cent de la superficie totale du Carrefour de l’Estrie.

Lire aussi: Rôle d’évaluation 2018-2021: le prix des maisons stagne

Pendant ce temps la valeur globale du parc immobilier de la Ville de Sherbrooke a connu une hausse de 2,9 % pour cent.

Ivanhoé Cambridge, qui est copropriétaire du centre commercial de la rue Portland, n’a pas souhaité commenter la situation. « Nous ne commentons pas les évaluations foncières », a simplement répondu le porte-parole Sébastien Théberge.

Rappelons que le rôle d’évaluation est effectué aux trois ans. Celui de 2007 comportait une forte hausse de valeur du Carrefour de l’Estrie, s’appuyant sur le prix de vente lors du changement de propriétaire en 2005, à la suite de sa vente par Développement Iberville au profit de l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada. Du coup, l’évaluation du centre commercial avait bondi de 129 M$ à 367 M$, soit une valeur supérieure à celle de la plus récente évaluation. 

Le compte de taxes du Carrefour de l’Estrie pour 2007 avait alors grimpé de 4 M$, ce qui avait suscité la grogne des commerçants, qui avaient écopé de hausses de loyer salées.

En 2013, la firme Ivanhoé Cambridge a acquis 50 pour cent du Carrefour de l’Estrie pour une somme se situant entre 175 à 200 M$. Ivanhoé Cambridge n’a jamais divulgué le prix exact de la transaction, mais la fourchette de valeurs fournies signifie que la valeur du centre commercial, à ce moment, était située entre 350 M$ et 400 M$.

Par ailleurs, le compte de taxes foncières de 2018 pour le centre commercial s’élevait à 7,4 M$.