Après 60 ans d’existence, c’est la fin des jetons sur le réseau urbain à la STS.
Après 60 ans d’existence, c’est la fin des jetons sur le réseau urbain à la STS.

La STS dit adieu aux jetons sur son réseau urbain

Lilia Gaulin
Lilia Gaulin
La Tribune
Les utilisateurs de la Société de transport de Sherbrooke (STS) ne pourront plus acheter de jetons pour avoir accès au transport en commun sur le réseau urbain à compter du 30 septembre 2020.

Après 60 ans d’existence, les jetons seront remplacés par les cartes à puce rechargeables La pratico ou La vermeilleuse. « La STS encourage sa clientèle à se munir de l’une de ces cartes et affirme que plusieurs avantages accompagnent son utilisation », mentionne la société de transport par voie de communiqué.

Les jetons seront toutefois acceptés jusqu’au 2 janvier 2022 à l’intérieur des autobus.

Il s’agit d’un virage numérique effectué par la STS. « Ça devient un portefeuille électronique qui est en évolution. Le conseil d’administration espère être en mesure d’offrir aux usagers la possibilité de télécharger des fonds directement sur un ordinateur ou sur un téléphone intelligent d’ici la fin de l’année 2020 ou au début de l’année 2021. En 2022, il y aura aussi l’implantation de nouveaux modes de paiement soit par carte de crédit ou de débit pour donner encore plus de flexibilité », souligne le président de la STS, Marc Denault.

« Si le client prévoit une correspondance, il devra obligatoirement se procurer des titres qui permettent la correspondance électronique de 90 minutes. Les gens qui auront en leur possession des jetons pourront les transférer en passage sur La pratico rechargeable », ajoute M. Denault.

Il invite d’ailleurs les gens à utiliser leurs jetons le plus rapidement possible afin de s’adapter aux différents changements de perception.

Le conseiller municipal croit qu’il serait intéressant de mettre en place une carte sherbrookoise regroupant tant le transport en commun que les loisirs.

La vente de jetons se poursuivra pour les usagers du transport adapté. Les modes de paiement restent inchangés pour cette clientèle. « On est en train de développer de nouvelles façons pour être en mesure de leur offrir les mêmes opportunités. »