Le niveau de la rivière Saint-François a considérablement baissé au cours de la journée de lundi.

La St-François fait des siennes à Drummondville

Toute l’eau reçue sur la région sherbrookoise en fin de semaine a eu des répercussions dans la région de Drummondville lundi avant-midi.

Le niveau de la rivière Saint-François était sérieusement à la hausse. L’Organisation municipale de sécurité civile de la Ville de Drummondville (OMSCD) a demandé aux citoyens du secteur Saint-Charles, des rues Reid et Desrochers, de se préparer en vue d’une évacuation potentielle.

À LIRE AUSSI: Météo: Sherbrooke épargnée, le Val-St-François un peu plus touché

Dans le secteur Saint-Nicéphore, l’eau demeurait près d’une dizaine de résidences. 

Dans la plupart des cas, les niveaux tendaient à baisser en fin d’après-midi.

La Ville précise que par mesure de précaution, elle maintient les phases « Alerte » et « Pré-alerte » dans les secteurs surveillés depuis vendredi.

Des équipes ont été déployées sur le terrain et assurent une surveillance continue de la rivière Saint-François. Les services d’urgence effectuent la patrouille des rues à risque, indiquent les autorités.

Pendant ce temps au centre-ville de Sherbrooke, le niveau de cette même rivière était à la baisse. Au cours de la nuit de dimanche à lundi, le niveau est passé de 16 à 13 pieds. On a levé lundi après-midi la veille mise en vigueur vendredi par l’Organisation municipale de sécurité civile de Sherbrooke (OMSC).

De plus, le nombre de clients d’Hydro-Québec sans électricité était aussi à la baisse. La société d’État indiquait à midi qu’il y avait 650 abonnés sans courant. Les MRC du Val-Saint-François et du Granit étaient les plus touchées. Le nombre a grimpé à 1000 en après-midi, notamment avec une augmentation du nombre de pannes dans le Granit.

Par ailleurs, la situation s’est améliorée dans l’ensemble du Québec lundi. Les équipes d’Hydro-Québec s’affairent toujours à rétablir le courant aux abonnés qui en ont été privés en raison des mauvaises conditions météorologiques.

À 16 h lundi, un peu plus de 4800 clients de la société d’État étaient toujours sans électricité, principalement en Montérégie où l’on dénombrait une soixantaine de pannes affectant plus de 3300 abonnés.

Hydro-Québec avait mobilisé dès dimanche 250 employés pour faire face à un épisode de verglas qui s’annonçait bien pire que ce qui est finalement tombé sur le sud de la province.

Malgré tout, pas moins de 137 000 clients d’Hydro-Québec ont été privés de service à un moment ou l’autre au cours des deux derniers jours.  Avec La Presse canadienne