Le comité organisateur du premier Souper Fines Gueules pour financer la construction du nouveau refuge de la SPA regroupait Diane Boutin, Geneviève Cloutier, Lorraine Denis, Alain Beaudoin et Kathleen Morgan. Ils posent avec Éva et Tali.

La SPA se rapproche de son nouveau refuge

La Société protectrice des animaux (SPA) de l’Estrie s’approche de son objectif d’amasser 850 000 $ pour la construction de son nouveau refuge évalué à 6 M $ et dont l’ouverture est prévue cet été.

L’organisme, qui tenait mardi soir son premier souper-bénéfice dans le cadre de cette campagne, dit avoir attiré plus de convives que prévu, ce qui lui permet de se rapprocher davantage de son objectif.

« Initialement, nous avions 130 billets en circulation, mais grâce à un blitz de dernière minute, nous avons pu en vendre 137 », a fait savoir Geneviève Cloutier, quelques heures avant le début du souper.

Sous réserve des sommes amassées lors de ce souper, Mme Cloutier avait bon espoir de pouvoir annoncer que l’objectif était maintenant à portée de vue : « Il y a une semaine, nous étions à 130 000 $ de notre objectif de 850 000 $. Mais si on tient compte des 15 000 $ que nous sommes allés chercher cette semaine et des 15 000 $ que devrait générer le souper, on peut dire qu’on est à 100 000 $ près. »

Parmi les convives, la SPA de l’Estrie a pu compter sur la présence de Jean Lessard, éducateur canin et animateur de l’émission On s’aime en chien sur les ondes d’ICI Explora. M. Lessard est le porte-parole de la campagne.

« Quand le directeur de la SPA de l’Estrie m’a demandé de devenir le porte-parole pour la campagne de levée de fonds publics pour leur nouveau refuge, je n’ai pas hésité une seconde : j’ai dit oui, bien sûr, a-t-il raconté dans une capsule vidéo. Je sais que cet organisme en est un exemple en matière de protection des animaux. Je sais que je me joins à un organisme responsable qui vise réellement l’amélioration du sort des animaux dans le besoin », a-t-il ajouté.

Objectif 

Rappelons que le projet de la SPA de l’Estrie est d’aménager un refuge dans un immeuble situé sur la rue Sauvé, dans l’ouest de Sherbrooke. Le projet est évalué à six millions $. L’organisme a lancé en mars 2017 l’Opération Doux refuge dont l’objectif est d’amasser 850 000 $.

Le refuge actuel, baptisé l’ancienne « paint shop » de la Ville de Sherbrooke, au 1139 du boulevard Queen-Victoria, est devenu la propriété de la SPA de l’Estrie en 1982. Après trois agrandissements, il ne répond plus aux exigences pour les activités d’un organisme de protection des animaux.

La construction avance bien, assure Mme Cloutier, mais aucune date de déménagement n’a encore été fixée. L’organisme prévoit prendre possession du bâtiment en juillet ou en août. Le déménagement pourrait se faire de façon progressive.