Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

La SPA rappelle les «règles d’or» des sorties avec pitou

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Les sorties avec les chiens dans les espaces publics doivent respecter des « règles d’or », avertit la Société protectrice des animaux (SPA) de l’Estrie, alors que s’amorcent les vacances du temps des Fêtes qui seront plus longues pour plusieurs.

Bon nombre de familles estriennes passeront beaucoup de temps à s’amuser à l’extérieur bien souvent accompagné de leur compagnon canin. D’ailleurs, depuis le début de la pandémie, la SPA remarque l’engouement envers les sorties extérieures pour les gardiens de chiens.

« Il ne faut pas oublier que de se promener dans des endroits publics tels que le parc du Mont-Bellevue, la promenade du lac des Nations, ou les sentiers du bois Beckett avec son chien est un privilège, il faut donc y avoir un comportement irréprochable », explique la porte-parole de l’organisme Marie-Pier Quirion. 

« Ce n’est pas tout le monde qui souhaite rencontrer votre chien, même si vous croyez être seul sur un sentier, on ne sait jamais ce qui peut arriver ou qui vous pourrez rencontrer. »

Un chien doit être tenu en laisse en tout temps et être bien maîtrisé par son gardien. C’est ce que précise la nouvelle Loi provinciale sur l’encadrement des chiens. De plus, la loi indique que la longueur maximale de cette laisse est de 1,85 mètre, et que les chiens de 20 kilos et plus doivent en plus porter un licou ou un harnais.  

Avoir son chien en laisse évitera non seulement de le perdre, mais servira aussi à contrôler ses déplacements. Le comportement d’un chien peut parfois être imprévisible, avoir votre chien en contrôle en laisse pourra vous permettre d’agir rapidement en cas de réaction surprise. De plus, tenir votre chien en laisse contribue directement à la prévention des morsures, ajoute Mme Quirion. 

La SPA intervient publiquement à la suite de signalements qui lui ont été formulés dans les dernières semaines.

« Par exemple, un chien qui en croise un autre peut avoir une réaction très protectrice vis-à-vis de son gardien et manifester une certaine agressivité », décrit-elle. 

« Si cet autre chien n’est pas en laisse, il devient difficile de les séparer et ils pourront s’infliger des morsures et autres blessures ». 

Marie-Pier Quirion

La SPA de l’Estrie augmentera la présence de ses patrouilleurs dans certains endroits qui ont reçu beaucoup de signalements. Les patrouilleurs seront présents pour sensibiliser les citoyens face au bon comportement à avoir lors d’une sortie avec son chien, mais pourront aussi donner des constats d’infractions lorsque nécessaire.

« La loi provinciale prévoit des amendes accordées aux infractions ; entre autres un minimum de 500 $ plus les frais pour un chien qui n’est pas tenu en laisse. Un montant à ne pas négliger » tient à ajouter Mme Quirion.  

La ville de Sherbrooke compte trois parcs canins offrant des espaces clôturés ; le parc Victoria, le parc du Barrage et celui de la Kruger situé dans l’arrondissement de Brompton. 

De plus, il est important d’ajouter qu’un gardien de chien est aussi responsable de ramasser les excréments et d’en disposer de façon hygiénique. Ce règlement municipal s’applique non seulement dans les parcs canins, mais aussi sur tout le territoire de la ville de Sherbrooke. L’amende est de 110 $ plus les frais.

En tout temps, avant de sortir de la maison, il est important de vérifier que son chien porte sa médaille d’identification de la SPA de l’Estrie. « Un accident peut rapidement arriver. Dans la mesure où votre chien prendrait la fuite, son retour à la maison serait rapide grâce à sa médaille, car celle-ci indique que le chien a une famille », rappelle Mme Quirion. 

L’amende est de 250 $ pour un chien non enregistré et sans médaille.