« Nous sommes dans une situation de plus en plus favorable en Estrie », explique le directeur de la santé publique en Estrie, le Dr Alain Poirier.
« Nous sommes dans une situation de plus en plus favorable en Estrie », explique le directeur de la santé publique en Estrie, le Dr Alain Poirier.

La situation de plus en plus favorable en Estrie

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Avec trois nouveaux cas de COVID-19 au cours de la dernière journée, la situation se stabilise en Estrie.

Ces cas diagnostiqués à des résidents de Sherbrooke portent le nombre de personnes atteintes à 294.

Selon les données publiées par le CIUSSS de l’Estrie-CHUS, la région a franchi la barre des 900 cas pour se situer à 901 depuis le début de la pandémie.

« Nous sommes dans une situation de plus en plus favorable en Estrie. Tous les cas que nous avons concernent des contacts étroits entre des gens de la même famille, qui travaillent ensemble ou qui ont été en contact avec un travailleur de la santé qui était porteur », explique le directeur de la santé publique en Estrie, le Dr Alain Poirier.

Ce dernier reste confiant que l’Estrie sera épargnée d’une hausse importante des cas de COVID-19 à la suite du déconfinement dans les entreprises, écoles et services de garde qui s’opère depuis lundi.

« La période d’incubation du virus est de cinq à sept jours en moyenne. Avec toute la préparation faite dans les écoles et dans tous les milieux, le risque de contamination est faible. Je suis impressionné par le travail de préparation dans les écoles notamment où des circuits, des principes de distanciation et le lavage des mains sont mis de l’avant. Les gens ont appris. Nous ne sommes pas au même endroit que nous étions il y a trois mois relativement à la prévention du virus », signale le Dr Poirier.

Outre les MRC du Granit et de Coaticook, chacune des MRC de l’Estrie compte au moins une municipalité qui a plus de dix citoyens qui ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19.

Dans la Haute-Yamaska, Granby et Bromont comptent respectivement 141 et 29 cas, alors que Magog compte 65 cas et Orford 10 cas dans Memphrémagog. La MRC de la Pommeraie, Cowansville et Farnham comptent 28 et 24 cas tandis que Racine enregistre 28 cas dans la MRC du Val-Saint-François et Danville 36 cas dans la MRC des Sources. À East Angus dans la MRC du Haut-Saint-François, ce sont 12 personnes qui ont reçu un diagnostic positif.

« Selon les enquêtes que nous avons faites, nous ne retrouvons pas de cas où des gens ont été infectés à l’épicerie, à la pharmacie, à la SAQ ou sur les pistes cyclables. Une personne de Montréal qui viendrait faire de la randonnée à Orford et dormir dans son chalet n’est pas un facteur de risque plus grand. Il faut cependant que les gens continuent de respecter les consignes de lavage de main et la distanciation de deux mètres », soutient le Dr Alain Poirier.

Aucun décès lié au coronavirus n’a été enregistré depuis 17 jours en Estrie, ce qui garde le bilan à 25 victimes. Tous les décès survenus en Estrie concernent des personnes de plus de 60 ans particulièrement les 80 ans et plus qui représentent 68 pour cent des décès.

« Ça a du sens logique que le masque permet d’éviter la propagation, mais il n’y a aucune certitude scientifique. Le masque de type chirurgical qui est proposé de porter sert à protéger les autres. Ça empêche aux personnes porteuses du virus sans le savoir de le transmettre » soulève le directeur de la santé publique en Estrie.

Une personne de moins est hospitalisée en raison de complication liée à la COVID-19, mais une personne de plus se retrouve aux soins intensifs dans les hôpitaux de la région. Trois Estriens se retrouvent aux soins intensifs, alors que 29 sont hospitalisées.

« Ça va plutôt bien en Estrie à ce chapitre. Nous sommes chanceux et nous avons bien travaillé. Cependant, il ne faut pas baisser la garde et continuer à travailler très fort », indique le Dr Poirier.

Le nombre de personnes rétablies en région se situe maintenant à 634, soit une augmentation de 28 nouvelles personnes guéries depuis le dernier bilan de la santé publique de l’Estrie.